Le bien

Pages: 5 (1232 mots) Publié le: 3 mai 2015
Le mal
Tandis que les crachats rouges de la mitraille
Sifflent tout le jour par l'infini du ciel bleu;
Qu'écarlates ou verts, près du roi qui les raille,
Croulent les bataillons en masse dans le feu;

Tandis qu'une folie épouvantable, broie
Et fait de cent milliers d'hommes un tas fumant;
- Pauvres morts! dans l'été, dans l'herbe, dans ta joie,
Nature! ô toi qui fit ces hommes saintement! ...--Il est un Dieu qui rit aux nappes damassées
Des autels, à l'encens, aux grands calices d'or;
Qui dans le bercement des hosannah s'endort,

Et se réveille, quand des mères, ramassées
Dans l'angoisse, et pleurant sous leur vieux bonnet noir
Lui donnent un gros sous lié dans leur mouchoir!









anaphore
amplification de la guerre
violence
destruction
familles défavorisées
indifférence de Dieurichesse de l'église
éloge de la nature

Arthur Rimbaud a toujours eu des relations conflictuelles avec sa famille, il s'est alors forgé un œil critique sur la société, qui lui a permis d'écrire ses poèmes, et de sensibiliser ses lecteurs; à titre posthume. Rimbaud était un très jeune poète, qui consacra une brève partie de sa vie à l'écriture, ne se jugeant pas suffisamment bon. Le mal, est unpoème extrait du recueil poésies. Datant de 1870, ce poème fut écrit à une période pendant laquelle Rimbaud a fait diverses fugues. Il a traversé les campagnes et a pu observer les campagnes dévastées par la guerre. Pour lui, le mal s'exprime à travers la guerre. Dans ce sonnet, "Le mal", Rimbaud va nous présenter un champ de bataille, et va évoquer une église en arrière plan. Ceci va lui servir debase pour dénoncer la guerre er ses horreurs ainsi que la religion qui ne répond pas aux attentes du peuple dans un tel contexte. D'où une sorte d'hymne, ou d'éloge de la nature.
I- dénonciation de la guerre
1-l'ampleur du conflit
Les deux premiers quatrains présentent un champ de bataille dont la description représente de nombreuses exagérations.
L'espace et le temps sont démesurés v1/5 parl'anaphore de tandis que; ainsi que de manière elliptique au v3. Tout cela traduit une notion de durée accentuée au v2 par l'expression "tout le jour" qui signifie sans cesse.
Cette idée est renforcée au niveau de l'espace v2 par l'expression "infini du ciel bleu" qui évoque l'immensité.
Autant d'expression qui montrent que tout l'espace est monopolisé par la guerre.
Cette amplification estretrouvée avec les nombres:
v4 "bataillons" est au pluriel
v4 "en masse" ces termes montrent que la mobilisation est indénombrable.
On trouve aussi l'hyperbole v6 "de cent milliers d'hommes" qui accentue l'idée que les hommes mobilisés au front sont très nombreux, l'article indéfini "de" montrant le fait qu'on ne peut pas les compter, une idée de foule
2- l'horreur du conflit
Le vocabulaire traduit desactions violentes dès l'entrée du poème, au v1: "crachats rouges de la mitraille"
crachat -> métaphore
mitraille -> métonymie du sang, d'une action dégradante, de force, de puissance.
les armes ont remplacé les hommes et sont personnifiées, et associées à la couleur rouge
fort aspect visuel -> le rouge renvoie à des images de sang
v2 -> "sifflent" sensation auditive négative
v4 "croulent lesbataillons en masse dans le feu" -> verbe au sens fort + inversion sujet/verbe
"dans le feu" -> montre le retour à la poussière repris au v7 par "tas fumant"
v5 "broie" -> met en valeur l'idée de destruction totale de cette humanité
verbe mis en valeur à la fin du verbe
le sujet du verbe: "folie" accentue l'horreur puisque la folie c'est l'irrationnel, la déraison.
épouvantable -> insiste surl'idée d'inimaginable
la personnification des armes va être contrebalancée par la déshumanisation de la guerre, des soldats par la "masse" et le "tas".
3-exploitation révoltante des jeunes soldats
Rimbaud insiste sur le fait que ces soldats sont issus de familles défavorisées:
v14: les mères apportent un "gros sou"
de plus ces soldats sont très jeunes
v12: les "mères" qui prient pour leurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bien
  • Les bien
  • Bien
  • Bien
  • Bien
  • Mais bien sur
  • Il y eut bien
  • Bien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !