Le bovarysme de la femme bourgeoise

Pages: 6 (1476 mots) Publié le: 14 décembre 2012
Le bovarysme de la femme bourgeoise

Pourquoi développer un discours critique sur le féminisme radical alors que de nombreux éléments semblent lui donner raison? La mise en dépendance des femmes par Napoléon 1er était bien réelle. L’homme chef de famille, la femme ne pouvant travailler qu’avec l’accord de son mari, c’était la loi.


Le bovarysme de la femme bourgeoise

Les premières femmesqui ont conduit des voitures ont dû vaincre des préjugés. Elles n’ont eu le droit de vote que vers le milieu du XXe siècle (mais les hommes environ 50 ans plus tôt seulement, on l'oublie souvent). Alors le féminisme ne serait-il pas justifié?

Il faut préciser que la période généralement citée en référence est le XIXe siècle. Dès la Renaissance le statut de la femme a été dénigré. Etait-ce laconséquence d’une forte militarisation du monde médiéval, où la prédominance du masculin guerrier s’est affirmée, au détriment du féminin? Il y a comme un cycle, une balance entre le féminin et le masculin. Si le XVIIe siècle a vu un retour en force du féminin par le libertinage assumé, une certaine liberté sexuelle des femmes comme des hommes, une féminisation des hommes (perruques, poudre, modevestimentaire), le XVIIIe et surtout le XIXe siècle ont produit une culture dévalorisante pour les femmes.

Pas toutes les femmes cependant: essentiellement celles de la bourgeoisie. Car dans les campagnes les paysannes restaient des femmes puissantes, gérant l’argent du ménage et oeuvrant à l’exploitation familiale. Vincent Rautureau a décrit la vie des femmes au XVIIIe siècle dans la petiteville de Châteaubriant en Loire-Atlantique, à partir de documents judiciaires qui racontent la vie des gens.

On sait que sous le code Napoléon, « Le mari administre les biens du ménage, mais aussi les biens propres de sa femme. Mais les faits sont plus nuancés : un menuisier déclare aux juges de Châteaubriant qu’il a refusé de vendre un chaudron parce que c’était sa femme qui en aurait hérité etqu’elle luy eut chanté pouille. Perrine Gueslard, dite « La belle Marion », épouse d’un fendeur de Châteaubriant, se vante auprès d’une cabaretière que « son mari la battoit quelques fois, mais qu’elle étoit toujours la maîtresse, parce qu’elle gagnoit plus que lui ». La Belle Marion, qui pratiquait le faux-saunage, persiste devant les juges en déclarant qu’elle lui en cachait une partie car ilaimait boire. Ainsi, même s’il y a des rapports violents entre époux, la domination dans un couple n’est pas forcément physique, elle peut être économique et à l’avantage de l’épouse, commente Vincent Rautureau.

Ainsi le modèle de femme contre lequel le féminisme s’est battu est bien plus celui de la femme bourgeoise, dont le bovarysme a été généralisé abusivement à toutes les femmes: le mari nes'occupe pas assez d'elles, elles ne sont pas écoutées, ne servent à rien et n’ont aucun pouvoir. Au mieux elles sont représentatives de la richesse du mari. Cela c’était le petit pourcentage de femmes de la classe bourgeoise dominante.

Mais si ce modèle de femme est minoritaire, à quoi peut alors servir la généralisation du concept de domination masculine et l'extension à toutes les femmes dela stratégie de victimisation?


La domination masculine: un stéréotype et un cheval de Troie

Le stéréotype de la domination masculine est construit sur le mythe de femmes silencieuses, soumises au chef de famille, servantes de l'homme, incapables de tenir tête, ne gérant rien mais attendant la décision de l’homme, exclues de la vie. Généralisation abusive. Le concept de chef de famillecorrespondait à un mode de vie où il n’y avait qu’un seul représentant de clan ou de groupe social. C’est ce même modèle qui a fait de Lénine, pur produit de la classe bourgeoise, le chef unique d’une révolution détournée. Ce système familial supposait des devoirs. Dans les campagnes, et en partie dans la bourgeoisie, les hommes n’agissaient pas pour la seule satisfaction de leur ego ou de leur...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les marques de la femme bourgeoise au xixe s
  • Bovarysme
  • Bovarysme
  • Le bovarysme
  • La bovarysme
  • LE BOVARYSME
  • Bovarysme
  • le bovarysme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !