Le classicisme en musique

2021 mots 9 pages
LE CLASSICISME EN MUSIQUE
Quelques rappels
La musique de l'époque classique commence en 1750, à la fin de l'époque baroque. On a une période de transition entre baroque et classique. Historiquement l'époque baroque s'étend de 1600 à 1750, c'est le style de la basse continue, et d'une harmonie verticale concentrée sur une basse qui plaque des accords, c'est la monodie accompagnée. Le style est grandiose et pompeux dans l'opéra français, comme dans la musique religieuse de Bach. Du côté théâtral, on recherche les extrêmes, le jeu d'opposition, de contraste. On se rapproche peu à peu du classicisme, bien que ce soit relativement flou du côté esthétique. Cela dit, on a une grande caractéristique technique, pendant la période classique: la forme sonate. Les formes sonates s'appuient sur la tonalité et on a une articulation de différentes parties, la fondation des formes-sonates est l'harmonie, l'évolution tonale: la tonique est le point fort de l'oeuvre. La forme-sonate est une forme en trois parties: l'exposition - le développement - (intensification chez les Anglais) - la ré-exposition. Le premier thème est dans la tonalité donnée, le second à la dominante ou à la relative majeure. Les deux thèmes sont travaillés, on a donc un conflit entre la tonique et la dominante, c'est le développement. Les thèmes s'échappent dans différentes tonalités. La ré-exposition est le retour des thèmes dans la même tonalité, et la résolution des tensions. Le principe de tension/détente aura encore ses heures de gloire pendant la période romantique.
Pour Rozen, Haydn, Mozart, Beethoven sont les classiques par excellence.
Pour d'autres musicologues, la vision est plus large.
Entre le baroque et le classicisme on a une période de transition: on a des changements dans l'esthétique. Le sens devient plus léger, et moins pompeux que celui de l'époque baroque. En art visuel, on l'assimile au style rococo. En France, les peintres reflètent les fêtes galantes (Watteau, Fragonard, Boucher).

en relation

  • Classicisme
    2584 mots | 11 pages
  • LE CLASSICISME
    1175 mots | 5 pages
  • Classiscisme
    5808 mots | 24 pages
  • le classicisme
    872 mots | 4 pages
  • Le classicisme
    4917 mots | 20 pages
  • Classicisme
    4153 mots | 17 pages
  • le classicisme
    2075 mots | 9 pages
  • Baroque et classicisme viennois
    4993 mots | 20 pages
  • andromaque
    964 mots | 4 pages
  • Le classicisme en france au xviième siècle
    2016 mots | 9 pages