Le classicisme / le romantisme : une rupture

586 mots 3 pages
Le classicisme / Le Romantisme : une rupture

Introduction :
Au 17ème siècle, le classicisme est le courant littéraire qui s’impose. Puis au 18ème siècle le romantisme le remplace peu à peu. Ces deux courants littéraires ont tout deux leurs propres spécificités. Qu’est-ce qui différencie le classicisme du romantisme ? Nous verrons dans un premier temps quels sont les caractéristiques du classicisme, puis nous verrons celles du romantisme et enfin nous nous intéresserons aux différences de ces deux courants littéraires.

1) Le classicisme :
Le classicisme est un courant littéraire qui se développe en France dans la deuxième moitié du 17ème siècle. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s’incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection. Le classicisme concerne la littérature du 17ème siècle, en particulier le théâtre mais aussi d’autres arts comme la musique, la peinture ou l’architecture. A cette époque la religion à une grande importance, le roi exerce avec la religion. C’est en 1634 que Richelieu crée l’Académie Française. Molière écrit Le Tartuffe qui sera censuré plusieurs fois. Dans cette pièce, Molière dénonce les faux dévots. Au 17ème siècle le théâtre était considéré comme le genre noble. Le classicisme durera ainsi jusqu’en 1780.

2) Le romantisme :
Le romantisme est un courant artistique d’Europe occidentale apparu en France au début du 19ème siècle. Le romantisme se développe en France pour réagir contre la régularité classique jugée trop rigide. Le romantisme s’esquisse par la revendication des poètes qui veulent faire connaître leurs expériences personnelles et faire cesser cet aspect fictif attribué aux poèmes et aux romans. Le romantisme se caractérise par une volonté d’explorer toutes les possibilités de l’art afin d’exprimer les extases et les tourments du cœur et de l’âme. Toutes les valeurs du romantisme ne tardèrent pas à influencer

en relation

  • Le classicisme / le romantisme : une rupture
    2033 mots | 9 pages
  • Romantisme
    1895 mots | 8 pages
  • Le romanrtisme rupture avec le classissisme
    988 mots | 4 pages
  • Le romantisme
    2533 mots | 11 pages
  • Le romantisme
    2387 mots | 10 pages
  • Le romantisme
    2038 mots | 9 pages
  • Saloute
    3746 mots | 15 pages
  • La litterature française
    3383 mots | 14 pages
  • Le lac de lamartine
    1160 mots | 5 pages
  • Romantisme
    1452 mots | 6 pages