Le consentement dans le contrat

364 mots 2 pages
Dans la décennie 90, la plus part des pays d’Afrique subsahariens sous pression internationale se sont engagés dans un mouvement quasi-général de décentralisation. Cette dernière est perçue comme un moyen de mettre le citoyen au cœur des affaires étatiques, après l’échec des différentes politiques publiques menées ça et là au lendemain des indépendances.
Le mali appartient à cet ensemble sous régional qui dès son indépendance en 1960 a voulu mettre en œuvre une politique de décentralisation qui apparait clairement dans les textes les plus importants, notamment les différentes constitutions. Mais cette décentralisation va se heurter à des nombreuses difficultés.
En effet sous la première république (22 septembre 1960-19 novembre 1968), la décentralisation pouvait être difficilement une priorité car optant pour le socialisme, les autorités d’alors étaient beaucoup soucieuses de la réalisation de l’unité nationale.
Quant à la deuxième république (19 novembre 1968-26 mars 1991), avec le régime militaire on assiste à une gestion très centralisée des ressources avec l’accumulation des difficultés économiques.
Certes les régimes successifs ont apporté des changements quant au système administratif du pays mais le processus de décentralisation n’a pas dépassé le stade d’affirmation de principes sous la première et la deuxième République.
La troisième République est née d’une insurrection populaire parachevée par un coup d’état militaire le 26 mars 1991.La conférence nationale de 1992 a décidé l’instauration de la démocratie et a opté pour la gestion décentralisée du pays.
L’adoption de plusieurs textes1 a été décisifs dans le processus de décentralisation au Mali dont la loi n°93 008 du 11/02/1993 déterminant les conditions de la libre administration des collectivités territoriales, et la loi n°96 059 du 04/11/1996 portant création des communes, on assiste à la floraison des communes sur toute l’étendue du territoire national. Il y a en au total 7032 communes

en relation

  • Le consentement sur le contrat informatique
    137315 mots | 550 pages
  • Les vices du consentement dans le contrat de vente
    4072 mots | 17 pages
  • Droit des contrats: les vices du consentement dans la formation du contrat
    1893 mots | 8 pages
  • L'évolution de la notion de contrat et la protection de son consentement
    1673 mots | 7 pages
  • L’évolution de la notion de contrat et la protection du consentement
    1853 mots | 8 pages
  • Les vices du consentement dans les contrats concernant les œuvres d’art
    3427 mots | 14 pages
  • L'évolution de la notion de contrat et les différentes formes de protection du consentement
    2266 mots | 10 pages
  • Dissertation l'erreur et le dol, vices du consentement dans la formation des contrats
    734 mots | 3 pages
  • 2015 2016 Droit des contrats TD 01 v2 L expression du consentement
    2800 mots | 12 pages
  • Droit des contrats l’existence du consentement et la formation du contrat civ. 3e, 7 mai 2008, n° 07-11690
    351 mots | 2 pages