Le déclin de l'empire carolingien

509 mots 3 pages
Le Déclin de l’empire carolingien (Introduction + plan ) ‘’Divisez pour mieux régner ‘’, tel fut le cas durant la dynastie carolingienne, malheureusement cela n’aura pas l’effet escompté sur l’empire carolingien mais provoquera au contraire la fin de celui-ci .On s’intéressera plus particulièrement a l’évolution de l’empire carolingiens entre le milieu du IXème et la fin du X siècle et a lutte sans partage pour le pouvoir marqué par des changements multiples au sain de l’empire carolingien victime d’une division territoriale l’affaiblissant énormément . L'empire carolingien a été fondé par Charlemagne, couronné empereur d'Occident par le pape Léon III en 800, et initiateur de la dynastie des Carolingiens. La division de l'empire carolingien entre les héritiers de Charlemagne va donner naissance au royaume de France à l'Ouest et au Saint-Empire romain germanique à l’Est. Succèdera a Charlemagne , Louis le pieux en 814 qui restera empereur jusqu’en 840 avant de diviser le royaume et le laisser a disposition de ses trois fils , Lothaire Ier héritant du titre impérial. Le déclin du grand empire carolingien sera effectivement marqué par ce partage de l’empire entre les trois fils de Louis le pieux. Charles II le Chauve qui recevra la Francie occidentale (qui deviendra le royaume de France en 1205) , Lothaire 1er à qui échoira le titre impérial, recevra la Francie médiane la Lotharingie qui va du centre de l'Italie à la Frise et enfin Louis le germanique qui lui obtiendra la Francie orientale ( communément appelé Germanie ) . On observera également l’affaiblissement de cette dynastie carolingienne par les invasions scandinaves et de l’établissement a demeure des Vikings . La dynastie carolingienne véritablement prendra fin en 987 lorsque après la mort de Louis V , Hughes Capet prendra le trône mettant fin a une dynastie carolingienne qui aura marqué durablement l’occident .

en relation

  • Les causes de la chute de l'empire carolingien
    1850 mots | 8 pages
  • Les royautés mérovingiennes et carolingiennes
    4661 mots | 19 pages
  • Les capitulaires
    1391 mots | 6 pages
  • Pouvoir royal
    2953 mots | 12 pages
  • Histoire des institutions, td n°6, commentaire du capitulaire de quierzy
    855 mots | 4 pages
  • Les prémices de la féodalité
    1515 mots | 7 pages
  • Le traité de verdun
    1471 mots | 6 pages
  • Les carolingiens et la consécration de l'empire
    4635 mots | 19 pages
  • De la personnalité des lois à la territorialité du droit
    1470 mots | 6 pages
  • Administration carolingienne forces et faiblesses
    840 mots | 4 pages