Le deuil

Pages: 5 (1179 mots) Publié le: 22 octobre 2013
Le deuil

Qu’est-ce que le deuil?

Origine : Le mot latin dolere (souffrir) est à l’origine du mot dol qui a donné en français « deuil », mais surtout « douleur ».

Le deuil est un processus normal, ce n’est pas une maladie.

Même si le sens courant du mot deuil fait référence à la perte d’un être cher, il existe différents types de deuil. En voici quelques exemples :
Le deuil del’oedipe : première tragédie de l’enfant qui découvre l’interdit de l’inceste.
Le deuil de l’adolescence : perte de l’idéalisation des parents.
Les premiers deuils amoureux.
Les deuils de la vie : renoncer à un projet auxquels on tient par exemple.

Le deuil au sens courant (qui fait référence à la mort) à une double signification :
Le deuil comme état affectif douloureux survenant à la perted’un être aimé.
Le deuil comme période de douleur et de chagrin après une disparition.

Le Travail de deuil

Différents auteurs parlent de «travail» de deuil et en on des conceptions différentes.

HANUS et le processus de renonciation

Pour Michel Hanus, le deuil est une activité difficile et qui demande beaucoup d’énergie. Il s’agit d’accepter, de rennoncer à l’autre, à ce qu’il représenteet au projet qu’on pouvait avoir avec lui.

« le terme de « travail » qui est aujourd’hui si couramment employé indique bien à la fois l’idée d’une activité psychique, en bonne partie inconsciente, et d’une activité laborieuse demandant une dépense d’énergie, souvent de la peine et toujours du temps. Le travail de deuil nous fait passer d’une perte subie à une perte acceptée : c’est un processusde renonciation ».


FREUD et la réaction à la perte d’un être investi libidinalement

Pour Freud, il est bien sur question de libido. Il faut pendant e deuil, détacher sa libido de l’objet perdu. Pour lui, il est aussi question de narcissisme puisqu’il faut décider de reste en vie aprs un deuil, décider qu’il nous reste des choses à vivre que nous méritons de vivre. Freud est le premier àintroduire la notion de travail de deuil.

«L’épreuve de la réalité a montré que l’objet aimé n’éxiste plus et édicte l’exigence de retirer toute la libido des liens qui la retiennent à cet objet» « la réalité prononce son verdict : l’objet n’existe plus ; et le moi, quasiment placé devant la question de savoir s’il veut partager ce destin, se laisse décider par la somme des satisfactionsnarcissiques à rester en vie et à rompre sa liaison avec l’objet anéanti ». «Les Moi, après avoir achevé son travail de deuil, se retrouve libre et sans inhibition».

Les étapes récurrentes du travail de deuil

Si les auteurs distinguent des phases différentes dans le travail de deuil. On retrouve cependant régulièrement des étapes similaires :

L’installation : choc, sidération, déni, phased’idéalisation de l’objet perdu.
Phase dépressive : perte d’intérêt pour le monde extérieur, culpabilité, identification à la personne perdue («ça aurait pu être moi», «ça aurait du être moi»). On ne perçoit que ce qui touche à la personne disparue.
Détachement progressif de la libido à l’égard de l’objet, et retour vers de nouveaux investissements.


Le deuil et l’enfant

L’enfant réagit enfonction de son âge, de son niveau de développement et de sa conception de l’idée de mort. Le regard que l’enfant porte sur l’idée de la mort est élément déterminant du deuil.

Un enfant de moins de 5 ans perçoit la mort comme une absence temporaire, réversible. Entre 5 et 8 ans l’enfant considère qu’est vivant ce qui bouge, ce qui se nourrit et est mort ce qui est insensible, immobile, et nerespire pas. Aux alentours de 8 ans, la mort est reconnue par l’enfant comme irréversible, irrévocable. Enfin vers 10/11 ans, l’enfant aborde les phénomènes de décomposition corporelle.

Les éléments observables du deuil de l’enfant:

- États anxieux (cauchemars, peurs...). Ce sont les éléments les plus souvent observable
- Intermittence de l’expression de la souffrance psychique,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le deuil
  • Deuil
  • Le deuil
  • Le deuil
  • Le deuil
  • le deuil
  • Le deuil
  • Deuil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !