Le "dio vi salvi regina", symbole du nationalisme corse

1084 mots 5 pages
Musique et pouvoir

Dans quelle mesure la musique peut-elle devenir un instrument de légitimation, d’affirmation ou de contestation d’un territoire politique ?
Quelles sont les interactions entre musique et idéologie territoriale ?

I/ Présentation

Qu’est ce qu’un hymne ?

Un hymne est un chant, un poème lyrique à la gloire d'un personnage, d'une grande idée, etc.
Un hymne national est un chant patriotique associé aux cérémonies publiques.
Dans le domaine religieux, un hymne est un chant, un poème à la gloire des dieux ou des héros, souvent associé à un rituel.

Origines de l'hymne corse

Le "Dio vi salvi Regina" a été écrit par saint Francesco di Geronimo vers 1675.
Francesco di Girolamo était un prêtre Jésuite et un missionnaire. Il était connu pour ses sermons inspirés par sa profonde foi religieuse.
Le "Dio vi salvi Regina" est un chant religieux dédié à la Vierge Marie à laquelle il implore la protection pour les chefs de l'indépendance contre les ennemis de la Corse.

Il a été adopté en tant qu'hymne national lors de la Première déclaration d'indépendance de la Corse le 30 janvier 1735 dans la ville de Corte, suite à une révolte des Corses contre Gênes. La nation corse proclame son indépendance et se place sous la protection de la Vierge Marie. Les Corses ont fait d'un chant religieux un chant guerrier. La Vierge n'est pas évoquée pour protéger les plus malheureux mais pour protéger les Corses contre leurs ennemis.

II/ Extrait musical

« Chant corse » Arrêter à 2 min.

III/ Développement

1) Paroles de « Dio vi salvi Regina »
Dans cette version, un couplet ultime est ajouté, écrit directement en langue corse ; il fait référence à la victoire sur les ennemis de la Corse et par là signifie la nouvelle fonction de ce texte. Le plus souvent, ne sont chantés que les premier, second et dernier couplets.

2) Histoire du nationalisme Corse

En 1737, par la convention de Versailles, la France s'engage à intervenir en Corse

en relation