Le féodalisme

923 mots 4 pages
Organisation et structure de la féodalité

Le système de la féodalité semble reposer sur des principes simples « assujettir ou d'abaisser les autres, d'acquérir des vassaux, de conquérir ou d'exploiter autrui » comme l'écrivait l'historien et académicien du XIXème siècle Hyppolyte Taine. L'étude du fonctionnement de la féodalité est indispensable pour comprendre l'histoire de France, car ce système politique a exister du IX ème siècle au XIIème siècle.
La féodalité prend place après la chute de l'Empire romain en 476. Jusqu'alors, le territoire romain était remarquablement organisé en régions dirigées par des consuls reliés directement à l'administration centrale située à Rome. Mais ce sont les tribus venues de l'est qui prennent possession de la future France, Clovis et ses Francs repoussant les autres prétendants aux territoires.
Prenant le titre de roi, mais aussi de consul afin de rallier à lui les gallos romains. Celui ci institue un embryon de féodalité avec les traditions germaniques du clientélisme, où le chef distribue le butin de ses conquêtes à ses lieutenants (terres, bijoux...). Ainsi sous les mérovingiens commence les serments de fidélité, et le phénomène se développe sous les carolingiens. Mais le système féodal commence véritablement au neuvième siècle où l'on voit l'arrivée d'une système politique qui délègue son pouvoir aux seigneurs selon un système de devoirs et de services.
On peut se poser la question comment fonctionne le féodalisme et quelle est sa structure ? Pour répondre à cette question, on verra dans un premier temps que le féodalisme est basé sur un système de hiérarchie, puis on essaiera de montrer que la féodalité est certes basé sur le pouvoir, mais surtout sur la terre.

I La féodalité, synonyme d'une pyramide des pouvoirs.

A) La pyramide féodale.
-Le lien féodo-vassalique est la clé du système politique. Les seigneurs doivent fidélité (théoriquement) au roi depuis l'assemblée de Coulènes en 843. Il nomme les seigneurs.

en relation

  • Bois (guy), la mutation de l’an mil. lournand, village mâconnais de l’antiquité au féodalisme
    4707 mots | 19 pages
  • Transition au maroc
    15682 mots | 63 pages
  • ETAT
    945 mots | 4 pages
  • Le japon entre les 2 guerres
    1472 mots | 6 pages
  • Capitalisme en fiche
    562 mots | 3 pages
  • Histoire des institutions, td n°6, commentaire du capitulaire de quierzy
    855 mots | 4 pages
  • Les fondements des 3 grands courants de pensees
    597 mots | 3 pages
  • Le comparatisme comme méthode scientifique
    562 mots | 3 pages
  • L art baroque
    805 mots | 4 pages
  • Le japon avant les deux guerres
    1471 mots | 6 pages