Dissertation sur " canons du concile d'orléans " ( 10 juillet 511 )

Pages: 9 (2113 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Pour De Gaulle, « l'histoire de France commence avec Clovis choisi comme roi de France par la tribu des Francs qui donnèrent leur nom à la France » et qui fut le premier à composé un territoire francs unifié; territoire relativement similaire à la France actuelle. C'est également Clovis qui posera les bases d'une France à l'histoire religieuse intimement lié au catholicisme. Ces extraits descanons du concile d'Orléans est un texte nominatif de nature législative; le droit canonique est l'ensemble des lois ou réglements adoptés ou acceptés par les autorités catholiques pour le gouvernement de l'église et de ses fidèles. Le canon fait donc office de règle de droit. Ce texte est dédié au roi donc l'historien peut être sur de sa fiabilité et peut étudier par le biais de celui-ci lesrelations entre les chrétiens et les laics mais aussi la relation entre le roi, Clovis, et l'église chrétienne. Le concile est une réunion d'évêques, ayant pour but de prendre des grandes décisions vis à vis de l'église; cela peut-être des décisions par rapport au dogmes religieux, en précisant la foi quand il y a déviation. Les évêques légifèrent dans le but d'imposer de nouvelles normes aux fidèles;l'évêque en charge de surveiller le concile et donc les débats entre les différents acteurs est l'évêque du diocèse d'Orléans, Eusèbe ou Eusebius. Le concile d'Orléans de Juillet 511, Oléans anciennement Aurelianum, est réuni sur convocation de Clovis 1er, roi des Francs. Le concile réunit trentes deux évêques, venu de toutes les régions du royaume Francs. Les canons du concile sont également rédigéespour Clovis qui a un droit de parole quand aux décisions prisent par le concile. Clovis est le fondateur du royaume des Francs, royaume des Francs qui est constitué par la globalité de l'ancienne Gaule romaine exepté la Burgondie et la Septimanie. La femme de Clovis, Clotilde, élevée dans la foi catholique, au milieu d'une cour arienne, ses vœux, son devoir et son intérêt la portaient à fairetous ses efforts pour convertir son époux païen. Clovis écoutait favorablement la voix de l'amour et de la religion, lorsque la mort de son fils aîné, qu'il avait laissé baptiser, vint réveiller ses craintes superstitieuses. Il se laissa cependant persuader pour son second enfant, qui reçut aussi le baptême, et, dans la guerre avec les Allemands, se voyant près de succomber, il invoqua hautement leDieu de Clotilde et des chrétiens ; il l'appela à son secours, et aussitôt la victoire se tourna de son côté. Après cet événement, il ne fut pas difficile à l'éloquent saint Remi de persuader à un homme du caractère de Clovis que le Dieu qui gagnait les batailles et qu'adorait Clotilde était le seul Dieu tout-puissant, le seul qu'il fallût reconnaître. Clovis fut donc converti à la foi catholique.La cérémonie du baptême se fit à Reims, le 25 décembre 496, avec toute la pompe et la magnificence que l'habile évêque crut devoir déployer aux regards étonnés de ses barbares néophytes. Le nouveau Constantin s'avança vers le baptistère; l'évêque, en lui présentant la croix, et en versant sur lui l'eau salutaire, lui dit : « Sicambre, baisse la tête, et désormais adore ce que tu brûlais, et brûlece que tu adorais. » Il est certain, d'après le témoignage de saint Remi même, que ce saint évêque, ajouta à la cérémonie du baptême celle du sacre; Clovis, en sortant des fonts baptismaux, se trouvait dans le monde chrétien le seul souverain catholique. En 507 La conquête de l'Aquitaine fut le résultat de la bataille de Vouillé. Angoulême ouvrit ses portes à Clovis. Il pénétra jusqu'aux confinsde l'Espagne, rétablit partout les honneurs de l'Eglise catholique, fixa une colonie de Francs en Aquitaine. La même année, Clovis s'empara des Etats de Cararic et le fit mettre à mort, sous prétexte qu'il était resté neutre lors de son expédition contre Syagrius. Clodéric, par les suggestions de Clovis, assassine son père Sigibert, roi de Cologne et des Ripuariens, et Clovis venge ce parricide...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Concile d'orléans 549
  • Les canons du concile de Francfort
  • Canons du 2 concile du latran
  • Arret du 10 juillet 2007
  • Arrêté 10 juillet 2006
  • arrêt 10 juillet 2013
  • Chambre commerciale, 10 juillet 2007
  • Commentaire loi du 10 Juillet 1940

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !