Le fils du pauvre

Pages: 2 (266 mots) Publié le: 6 janvier 2012
Resume :
Dans cet ouvrage, tel un livre ouvert, Mouloud projette sa propre vie sur Fouroulou Menrad et nous parle de sa famille au complet , oùchacun a sa place, on nous donnant les detail de chaque personnes , il leurs consacre tous le 3eme chapitre
Les aïeux sont respectés, les petits sontéduqués, les forts sont craints et les faibles protégés. Il y a quelques jalousies et moqueries comme dans toutes les communautés d'ailleurs mais Fourouloudemeure le petit préféré de tous.

Les habitants de ce bled Kabyle vivent à la limite de la misère. Ils se battent de tout le coeur pour que la joiene quitte leur foyer. Le père est le pilier, et il se tue à la tâche pour nourrir les siens et pour préserver l'équilibre précaire des finances. Avrai dire, tout est potentiellement bon pour le troc et peut donc contribuer à remplir les estomacs.

La mère, les tantes et les soeurs travaillent duraussi aux champs, au tissage et à la poterie. Elles adoucissent les jours par leurs rires, leurs caresses et leurs chansons et la perte de ses tantesfut un moment douloureux pour le jeune Fouroulou.

Il se découvre un appétit certain pour l'école, en contournant son destin, opte ainsi pourl’instruction plutôt que de rester berger comme ses semblables , sa fierté est de satisfaire son père car malgré lui, il culpabilise de le laisser seul pour lestravaux pénibles. En fait, il excelle dans les études sans en avoir le choix. La fin du livre nous apparaît comme un commencement... à suivre.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fils du pauvre
  • Le fils du pauvre
  • Le fils du pauvre
  • Le fils du pauvre
  • fils du pauvre
  • Le fils du pauvre
  • Fils du pauvre
  • Le fils du pauvre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !