Le genre poétique et la versification

416 mots 2 pages
Présentation générale du genre poétique.

1. Définition.

La poésie est un langage particulier qui s’oppose à la prose par la richesse de ses images. Son support principal est le vers, qui lui confère une grande musicalité.

2. Le rythme.

En français, le vers régulier se définit d’abord par son nombre de syllabes et par la répartition des syllabes accentuées et non accentuées, qui constitue son rythme. La répartition des accents vaut également pour les vers libres.

3. La sonorité.

La rime est, avec le rythme, un élément essentiel du vers, à tel point qu’on peut se demander si de la poésie sans rime est encore de la poésie. Elle participe, avec est l’assonance et l’allitération, à sa sonorité et à sa musicalité.

• Assonance : répétition d’un son vocalique à l’intérieur d’un vers ou d’un groupe de vers.

Exemple : Tout m’afflige et me nuit et conspire à me nuire. (Racine, Phèdre)

• Allitération : répétition d’un son consonne, d’une consonne, d’un groupe de consonnes, ou de consonnes de phonétiquement proches.

Exemple : pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? (Racine, Andromaque)

4. Le poème.

Un poème est un ensemble de vers formant une unité de forme. Cette unité provient notamment du regroupement des vers en strophes et de la disposition de ces strophes selon un ordre qui définit parfois une forme fixe.

La versification

1 – Les rimes.

a) La disposition : rimes embrassées, croisées, plates ou suivies.
b) La richesse : rimes pauvres (1 son), suffisantes (2 sons), riches (3 sons) ou très riches (4 sons et plus).

2 – Le Vers

On mesure la longueur du vers :

- 8 syllabes = l’octosyllabe,
- 10 syllabes = le décasyllabe,
- 12 syllabes = l’alexandrin.

3 – Le rythme.

• On peut couper l’alexandrin en 6 / 6, soit 2 hémistiches.
• La coupure entre les 2 hémistiches s’appelle la césure.
• On peut aussi le couper en 2 / 2 / 2 / 2 / 2 / 2 = rythme rapide.
• Autres possibilités encore : 4 / 4

en relation

  • Abécédaire d'Apollinaire (Lettre C)
    696 mots | 3 pages
  • en quoi et pourquoi l’écriture poétique s’écarte de l’usage courant de la langue
    1473 mots | 6 pages
  • La Fontaine
    2456 mots | 10 pages
  • La fontaine poête ?
    2264 mots | 10 pages
  • Qu'est qui rend un texte poètique?
    1309 mots | 6 pages
  • Le romantisme
    783 mots | 4 pages
  • Sujet d'invention sur la poésie
    942 mots | 4 pages
  • Les contraintes nuisent-elles à l'inspiration poétique?
    1384 mots | 6 pages
  • La poésie
    1913 mots | 8 pages
  • Poésie bac 1
    370 mots | 2 pages