Le langage (philosophie)

1547 mots 7 pages
Aristote définissait l'homme comme « le vivant possédant le langage » : la capacité linguistique semble n'appartenir en propre qu'à l'homme, et le distinguer de tous les autres vivants. Le langage permet à l'homme de penser et de communiquer ses idées : il fonde donc la vie en communauté.

1/ Langage, langue, parole

Fonction générale de communication.
Façon de communiquer au moyen d'un système de signes.
Langage → On le vit à travers la parole.
Parler engage la voix, un organe vocal.
Parler → Émettre des sons chargés de sens ( ≠ cri animal)
Cri → Expression d'un ressenti.
Langage + Parole → Faculté de s'entendre et d'échanger ses pensées avec les autres hommes.
Langue → Produit d'une société donnée. → Produit social → Ensemble de mots.
Système de signes qui associe des mots puisés dans un lexique selon des règles grammaticales.

2/ La question de la nature du signe linguistique (naturel ou artificiel?)

Saussure a montré que les mots que nous utilisons pour parler (ou signes) sont la totalité d'un signifiant (la suite de sons qui compose le mot) et d'un signifié (ce que le mot désigne).
Signifiant = élément matériel/sonore → Signifié = élément abstrait/idée ou image
Langage → Ensemble d'associations.
Un mot est un signe linguistique.
Le signe est une chose qui renvoie à autre chose.
→ Le signe est-il un symbole?
Un usage quotidien du langage repose sur une croyance inconsciente qui identifie le mot et la chose.

3/ Platon, la querelle Cratyle/Hermogène (nature ou convention?)

Pour Cratyle, les mots imitent les choses et sont justes par nature.
Pour Hermogène, le choix des mots est le fruit d'une simple convention, le fruit d'un accord entre les hommes.

4/ Saussure, la linguistique moderne

Saussure se rallie à la pensée d'Hermogène. Il a établi qu'il n'y avait aucun rapport logique entre le signifiant et le signifié : c'est la thèse de l'arbitraire du signe. Le langage est donc une convention arbitraire

en relation

  • La philosophie du langage
    3405 mots | 14 pages
  • Philosophie du langage
    1378 mots | 6 pages
  • Le langage de la philosophie
    3719 mots | 15 pages
  • Philosophie du langage.
    850 mots | 4 pages
  • Langage philosophie
    764 mots | 4 pages
  • Le langage-philosophie
    1964 mots | 8 pages
  • Le langage (philosophie)
    3340 mots | 14 pages
  • Langage philosophie
    941 mots | 4 pages
  • Le langage (philosophie)
    1605 mots | 7 pages
  • Philosophie : le langage
    10879 mots | 44 pages