Le langage (philosophie)

Pages: 7 (1547 mots) Publié le: 10 avril 2013
Aristote définissait l'homme comme « le vivant possédant le langage » : la capacité linguistique semble n'appartenir en propre qu'à l'homme, et le distinguer de tous les autres vivants. Le langage permet à l'homme de penser et de communiquer ses idées : il fonde donc la vie en communauté.

1/ Langage, langue, parole

Fonction générale de communication.
Façon de communiquer au moyen d'unsystème de signes.
Langage → On le vit à travers la parole.
Parler engage la voix, un organe vocal.
Parler → Émettre des sons chargés de sens ( ≠ cri animal)
Cri → Expression d'un ressenti.
Langage + Parole → Faculté de s'entendre et d'échanger ses pensées avec les autres hommes.
Langue → Produit d'une société donnée.
→ Produit social
→ Ensemble de mots.
Système designes qui associe des mots puisés dans un lexique selon des règles grammaticales.

2/ La question de la nature du signe linguistique (naturel ou artificiel?)

Saussure a montré que les mots que nous utilisons pour parler (ou signes) sont la totalité d'un signifiant (la suite de sons qui compose le mot) et d'un signifié (ce que le mot désigne).
Signifiant = élément matériel/sonore → Signifié =élément abstrait/idée ou image
Langage → Ensemble d'associations.
Un mot est un signe linguistique.
Le signe est une chose qui renvoie à autre chose.
→ Le signe est-il un symbole?
Un usage quotidien du langage repose sur une croyance inconsciente qui identifie le mot et la chose.

3/ Platon, la querelle Cratyle/Hermogène (nature ou convention?)

Pour Cratyle, les mots imitent les choses etsont justes par nature.
Pour Hermogène, le choix des mots est le fruit d'une simple convention, le fruit d'un accord entre les hommes.

4/ Saussure, la linguistique moderne

Saussure se rallie à la pensée d'Hermogène. Il a établi qu'il n'y avait aucun rapport logique entre le signifiant et le signifié : c'est la thèse de l'arbitraire du signe. Le langage est donc une convention arbitraire ;ce pourquoi, d'ailleurs, il y a plusieurs langues. La pluralité des langues prouve que le signe linguistique n'est qu'une convention. Le choix des mots est arbitraire.
Benvéniste, une position à nuancer.
Lien intérieur entre signifiant et signifié dans la mesure où ils ont été crées en même temps dans mon esprit et que, renforcés par l'habitude de la répétition, ils s'y évoquent depuis entoutes circonstances.
Pouvoir nommer la chose c'est posséder qque chose de la chose en son absence.

5/ Le langage est-il le propre de l'homme ? (Communication animale et langage humain)

Certains animaux ont développé des formes évoluées de communication, et particulièrement ceux qui vivent en société comme les abeilles. Mais, comme l'a montré Benvéniste, ce « langage » n'a rien à voir avec lelangage humain : il dicte un comportement, et non une réponse linguistique.
Les animaux n'utilisent pas dans leur communication des signes composés, mais des signaux indécomposables. Alors que le langage humain est un langage de signes, la communication animale est un code de signaux, dont chaque signal renvoie à une seule signification possible.
Karl Von Frisch « la danse des abeilles ». Pourcommuniquer entre elles, les abeilles dansent. La variété des mouvements constitue des signes adressés aux autres abeilles qui apporte certaines informations (ex : trouver le butin).
On doit distinguer communication animale et langage humain.
Selon Rousseau, « la langue de convention n'appartient qu'à l'homme » : les animaux possèdent leur « langage » dès la naissance. Ils n'ont pas à l'apprendre,parce que c'est leur instinct qui le leur dicte ; ce « langage » est inné, et non acquis.
Le « langage » animal n'a pas de grammaire : les signaux qui le composent ont chacun un sens précis et unique et ne peuvent donc pas être combinés entre eux. Grâce à la grammaire et au nombre infini de combinaisons qu'elle permet, le langage humain, lui, est plus riche de significations et surtout, il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le langage (philosophie)
  • Langage philosophie
  • Le langage de la philosophie
  • Philosophie : le langage
  • Philosophie : le langage
  • Langage philosophie
  • Philosophie du langage.
  • Le langage-philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !