Le langage trahit -il la pensée

1407 mots 6 pages
Introduction

On dit souvent que nos paroles ont dépassée notre pensée, comme si les mots avaient spéculé plus vite que nous ou avaient conçu ce que nous ne voulions pas penser : c‘est par exemple le cas des lapsus, qui se représentent comme des paroles qui trahissent nos pensées, c’est-à-dire des paroles qui révèlent nos pensées. De plus, ce langage nous permet de faire connaître aux autres ce que nous avons à l’esprit. Comment mieux se faire comprendre qu’avec des mots ? Mais avant tout comment nous comprendre nous même si l’on ne peut attribuer à nos pensées une signification, un mot ?
Pourtant, est-il réellement possible de révéler avec exactitude le fond de nos pensées ?On entend parfois dire « je ne trouve pas les mots pour expliquer ce que je pense » ou encore « il n’existe pas de mot assez fort pour traduire mes pensées ». En effet, nos émotions, nos opinions peuvent parfois nous paraître abstraites et ne peuvent alors être assimilé à un mot précis. Aussi, lorsque nous parlons, n’avons nous pas tendance à l’exagération ? Ou, à en rajouter un petit peu pour enjoliver notre récit ?Dans ce cas là, le langage ne trompe-t-il pas la pensée ?
Nous voici donc confronté a un problème : faut-il considérer le langage en tant que miroir de l’esprit, ou au contraire, faut-il concevoir les mots comme superficiels et réducteurs, autrement dit que les mots dénaturent complètement la profondeur et les nuances de la vie intérieures ?

I°- Le langage révèle, divulgue la pensée

1) Définitions

Qu’est ce que le langage ?La définition la plus évidente du langage est de le présenter comme un système de communication, c’est-à-dire comme une faculté d’utiliser des signes pour s’exprimer et pour communiquer. Cela ne renvoie pas forcément à la parole, mais aussi a des gestes, une intonation, un silence, ou encore un dessin. On dit que le langage est universel puisqu’il permet aux Hommes de se comprendre les uns aux autres. Les fondements du langage ont été jetés au début

en relation

  • Le langage trahit il la pensée?
    1648 mots | 7 pages
  • LE LANGAGE TRAHIT IL LA PENSEE?
    2366 mots | 10 pages
  • le langage trahit il la pensée
    318 mots | 2 pages
  • Le langage trahit-il la pensée?
    1272 mots | 6 pages
  • le langage trahit-il la pensée ?
    439 mots | 2 pages
  • Le langage trahit la pensée ?
    1497 mots | 6 pages
  • Corrige bac philo sur le langage
    1420 mots | 6 pages
  • Dissertation Philo
    1032 mots | 5 pages
  • Le langage est-il un instrument
    1022 mots | 5 pages
  • Le langageg trahit-il la pensée
    710 mots | 3 pages