Le mariage forçé

2080 mots 9 pages
Molière Le mariage forcé Cette comédie vous semble-t-elle n'avoir été écrite que pour susciter le rire ? Molière est un dramaturge et comédien français du XVe siècle. Il fut à la cour du roi Soleil, qui lui permit de jouer beaucoup de ses œuvres, même polémiques, devant une foule nombreuse. Le mariage forcé, comédie-ballet jouée pour la première fois en 1468, met en scène Sganarelle, un riche et avare vieillard, qui souhaite épouser Dorimène mais qui doute de son mariage. Il demande donc conseil à un ami ainsi qu'a des philosophes avant de rencontrer Dorimène avec son amant et comprend alors qu'elle n'a jamais eu l'intention de lui être fidèle. Il décide donc d'annuler le mariage mais il n'a plus le choix. Cette comédie nous semble-t-elle n'avoir été écrite que pour susciter le rire ? Pour répondre à cette question, nous montrerons dans un premier temps en quoi cette comédie suscite le rire, par les personnages et par les situations variées. Nous montrerons ensuite que cette pièce n'a pas seulement le désir de faire rire. Et enfin, nous verrons la place du rire par rapport aux autres ambitions de la pièce. Tout d'abord, le comique prend place avec Sganarelle, notamment pas son caractère. En effet, il montre son avarice : « (Géronimo)Que vous cherchez quelque beau diamant …Mon dieu ! Cela n'est pas pressé ! ». De plus, il hésite a se marier en voyant le caractère dépensier de sa future. On remarque aussi son caractère obstiné par son unique question « ferais-je bien de me marier » tout au long de la pièce. Il marque sa stupidité en niant son âge avancé : « Il y a-t-il homme de 30 ans qui paraisse plus frais et plus vigoureux [...]que vous me voyez ? » et pas son caractère enfantin et naïf : « de petites figures qui se ressembleront comme deux gouttes d'eau ». De son coté, Pancrace est aussi un personnage comique, par sa folie exacerbée qui se manifeste par sa colère exagérée : « N'est pas une chose qui crie vengeance au ciel […] qu'on dise […] la

en relation

  • Mariage forcé
    1763 mots | 8 pages
  • Le mariage forcé
    713 mots | 3 pages
  • Le mariage force
    1446 mots | 6 pages
  • le mariage forcé
    320 mots | 2 pages
  • mariage forcé
    280 mots | 2 pages
  • Mariage forcé
    1268 mots | 6 pages
  • Mariage force
    725 mots | 3 pages
  • le mariage forcé
    3399 mots | 14 pages
  • Le mariage forcé
    792 mots | 4 pages
  • Le mariage forcé
    2087 mots | 9 pages