Le mythe de la sortie du mythe: le titan de victor hugo

Pages: 26 (6411 mots) Publié le: 3 janvier 2012
Introduction

Victor Hugo est l’un des romantiques qui a été le plus inspiré par l’image titanique, fait que Pierre Albouy commente longuement dans son chapitre « le Cycle des titans » de sa thèse La création mythologique chez Victor Hugo. Dans la section « Entre Géants et Dieux » de la Légende des siècles, le poète nous décrit l’Olympe, demeure des dieux grecs, et puise largement dans lamythologie antique la matière de son poème. Mais nous notons déjà comme un souffle de révolte, les dieux sont déjà pourvus d’épithètes péjoratifs et présentés comme des tyrans qui ont tué « l’âme de la terre ». Dans le poème intitulé Le Titan, l’auteur « s’intéresse moins à la figure des dieux olympiens qu’au Titan Phtos, abaissé, vaincu, lié sous l’Olympe [1]».
Si Prométhée semble être, au XIXesiècle, le Titan de prédilection du poète romantique, Hugo va créer le mythe de Phtos, le Titan lié étymologiquement à la lumière et au lumineux, par opposition à « l’ombre » dans laquelle se trouve l’humanité. Nouveau mythe donc, inventé de toute pièce par l’auteur mais reposant sur une filiation titanique précise, dont nous rendrons compte dans la seconde partie de notre étude. Appartenant au cycleEntre Géants et dieux, le poème se présente comme un aboutissement ou un terme, le prédécesseur du Titan Phtos étant le Satyre, appartenant à la Première Série de La légende des Siècles et daté de 1859.
Le Titan de Victor Hugo est publié dans la Nouvelle série de La Légende des Siècles de 1877, et a vraisemblablement été écrit pendant le retour de l’exil du poète en 1875. A cette période, nousobservons que « le mythe titanesque sert essentiellement à critiquer le pouvoir de Napoléon III, et que sa signification se fait principalement politique et finalement moins mythique[2] ». Alors certes, le Titan Phtos représente le Peuple, Jupiter s’identifie à Napoléon III, mais le poème constitue en lui-même une révolution ontologique, en posant la question de la réalité, de la substance même dumythe qu’il institue, débat que nous approfondirons dans la troisième partie de notre exposé. Nous n’ignorons pas les connotations politiques de ces vers, mais les laisserons volontairement de côté pour nous intéresser plus spécifiquement au traitement du mythe titanique et à la déconstruction interne de ce même mythe que nous propose Le Titan.
Le Titan est annoncé par le titre comme un symbolemême de mythologie et donc de paganisme ; il n’en reste pas moins un songeur qui tire le poème vers la contemplation. La transformation du matériau mythologique opérée par l’auteur, l’idéalisation du passé, « des jours de Rhée et d’Evandre », ne bloquent pas le temps du progrès, « le Titan » est rupture par rapport au passé et au mythe. Cette rupture n’est en rien prédéterminée par ce qui précède, àsavoir l’échec du Géant et le triomphe des dieux dans « Suprématie », mais elle s’opère de façon rétroactive : c’est parce que les titans ont été vaincus et que les dieux jouissent impunément de leur victoire que Phtos va pouvoir se révolter et s’enfuir en trouant « le dedans de la terre », trouvant Dieu au fond du monde.
Nous étudierons donc dans un premier temps le renversement mythologiqueopéré par l’auteur, avant de nous pencher sur le cas de synthèse titanique que représente Phtos pour conclure sur la révolution ontologique que met en place ce mythe de la sortie du mythe.

Un renversement mythique

Nombreux sont les détails dans ce poème qui permettent d’inscrire la trame narrative dans une réalité antique. Que ce soient les personnages mis en scène ou le décor, tout évoque lematériau mythologique grec, bien que les noms des dieux soient latinisés, , du moins dans les deux première sections du poème, intitulées Sur l’Olympe et Sous l’Olympe. On y trouve dès le début l’évocation des jeunes dieux victorieux  de la révolte des Titans:

La splendide Vénus, nue, effrayante, obscure,
Le meurtre appelé Mars, le vol nommé Mercure,
L’inceste souriant, ivre, au sinistre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mythe
  • le mythe
  • Mythe
  • le mythe
  • Mythe
  • les mythe
  • Le mythe
  • Le mythe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !