Le père goriot

1017 mots 5 pages
Analyse littéraire : Le Père Goriot

Être objectif n’est pas chose simple. Pour être totalement impartial face à la réalité, il faut Tragédie, drame, catastrophe, malédiction. Ces mots porteurs de malheurs ont tous quelque chose en commun : ils donnent la richesse, la splendeur et la passion du genre tragique. Du point de vue littéraire, l’acceptation du genre tragique ne fixe que la relation qu’entretien un homme avec le destin. Trop souvent confondue avec le dramatique, la tragédie grecque est plutôt soutenue par une conscience de la fatalité et de ses aspects, emportant avec elle la vie des héros souvent confrontés aux identités divines, soit les dieux. L’un des meilleurs exemples est sans contredis le chef-d’œuvre de Sophocle, ‘’Œdipe Roi’’, ayant brillement traversé le temps puisque conçu plusieurs années avant Jésus-Christ selon les rares preuves palpables à ce jour. Cette pièce théâtrale regorge en effet d’éléments nourrissant les sources du tragique, qui sont principalement l’hybris et la fatalité.

En premier lieu, l’hybris constitue sans l’ombre d’un doute une très importante source du tragique du fait qu’Œdipe, inconsciemment, court vers sa propre perte et ce, malgré lui. Certains aspects de lui dans sa façon d’agir, de raisonner et d’interagir avec autrui font de lui le véritable ennemi du peuple et par le fait même, de lui-même. Sa curiosité et son intelligence, que l’on pourrait considérer à coup sûr comme de grandes qualités, lui jouent cependant de mauvais tours à un moment critique de sa vie. Voulant coûte que coûte que tous les secrets soient percés afin de connaître absolument toute la vérité, il développe une sorte d’obsession maladive qui le mènera tout droit dans le gouffre. L’extrait suivant prit dans le texte prouve les premières caractéristiques du roi qui le mènent à sa perte : C’est en effet ces traits de caractère qui amorceront le début de la fin, comme le pense aussi Colette Astier, auteure de ‘’Le Mythe

en relation

  • Père goriot
    2960 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2978 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2849 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2461 mots | 10 pages
  • Le pere goriot
    331 mots | 2 pages
  • Le père goriot
    4262 mots | 18 pages
  • père goriot
    1716 mots | 7 pages
  • pere goriot
    13770 mots | 56 pages
  • le père Goriot
    1528 mots | 7 pages
  • le pere goriot
    552 mots | 3 pages