Le Philharmonique de Berlin devoir

654 mots 3 pages
BERRAIS Le Philharmonique de Berlin
Houda
TL2

Question 1 : En effet le contexte historique de la ville de Berlin en 1950, est celui d’une ville ravagé par la seconde guerre mondiale et majoritairement en ruine. La ville de Berlin devient même le foyer de la guerre froide suite aux conflits d´intérêts croissants entre les puissances victorieuses sur la réorganisation de l´Europe et particulièrement de l´Allemagne. Cette ouverture d’Egmont de Beethoven renvoie à la situation de Berlin en 1950 car on y voit le célèbre Philharmonique de Berlin ou est donné le concert quasiment en ruine, qui n’a donc pas encore été reconstruit suite à la guerre.
Nous pouvons comprendre le final victorieux de cette ouverture, comme un final qui viserai à célèbrerai la fin de la guerre et notamment la victoire des Alliés contre l’Allemagne Nazi. Il s’agit également d’une victoire concernant la culture et en majorité celle de la musique qui a triomphé face au régime Nazi.
De plus nous savons qu’un des poètes préférer de Beethoven est Goethe. Beethoven s’inspire donc des textes de Goethe quand il a écrit sa musique. L’artiste a rajouté l’ouverture et les quatre entractes. L’Egmont de Goethe, paru en 1788 et l’interpela immédiatement il se conforme aux exigences de l’auteur lorsqu’il écrivait car la volonté de Goethe concernant son œuvre était qu’elle soit accompagnée de musique. Cette ouverture est la combinaison d’une forme-sonate et d’un programme qui définit avant tout le drame de Goethe. Elle débute par une introduction Sostenuto ma non troppo, cette ouverture est puissante et expressive, qui expose un thème et brutal tout en accords. Auquel va succéder une sorte de récitatif instrumental, qui est le deuxième thème, énoncé par les hautbois, les clarinettes et les cordes dont les entrées en imitations déterminent le caractère élégiaque. Ces deux éléments vont être repris, imités, voir augmentés avant de commencer une phase

en relation

  • La légende de faust
    4204 mots | 17 pages
  • L'art en guerre
    1142 mots | 5 pages
  • Klingsor
    9567 mots | 39 pages
  • Hida
    3914 mots | 16 pages
  • Le nazisme musique et pouvoir
    5918 mots | 24 pages
  • L'art sous les régimes totalitaire
    14494 mots | 58 pages
  • ghgyljkoùfg
    7792 mots | 32 pages
  • La fete de la musique
    27765 mots | 112 pages
  • Le monde 28/10/12
    92211 mots | 369 pages
  • Imitanina
    54319 mots | 218 pages