Le Principe De Correspondances

391 mots 2 pages
Spleen – Idéal – La théorie des correspondances
Le Spleen baudelairien
On se reportera avant toute chose aux quatre poèmes intitulés Spleen, et notamment le dernier
« Quand le ciel bas et lourd... ».
Définir le spleen baudelairien peut s'avérer difficile. On retiendra une définition qui, si imparfaite qu'elle soit, permet de préciser les choses. Il s'agit de l'accablement profond, la douleur et la mélancolie que ressent le poète devant la prise de conscience de la malédiction de la condition humaine, condition humaine dominée par (dans le désordre, la liste pourrait être très longue) : la fragilité et la fugacité de l'existence, la solitude, la laideur et la vacuité universelle du monde, l'Ennui, le Remords, ...Il s'agit donc avant tout d'une souffrance liée à un sentiment existentiel d'inadaptation de l'homme dans ce monde (reportez-vous au poème Le Cygne et à son cortège d'exilés). L'Idéal
Dans le langage courant, est idéal ce qui atteint le plus haut degré de perfection. Pour Baudelaire (il reprend en cela les idées du philosophe grec Platon : cf. le mythe de la caverne), les apparences du monde sensible, autrement dit la réalité qui nous entoure, ne seraient que le reflet, la pâle copie d’un monde invisible qui nous est inaccessible, une sorte d’au-delà idéal, où tout atteindrait sa perfection, sa parfaite essence : beauté, amour, …
Le terme d’Idéal désigne donc ce monde invisible, inaccessible certes, mais que le poète est parfois capable d’entrevoir, dans les méandres de sa mémoire, dans son imagination, dans un ailleurs exotique, dans une femme, dans un parfum, une chevelure, …
La théorie des correspondances baudelairiennes
On se reportera au poème « Correspondances ».
Cette théorie s’inspire, elle aussi, du philosophe Platon. Baudelaire distingue deux types de correspondances :
- Les correspondances verticales : pour Baudelaire, la réalité qui l’entoure est composée de
« symboles » que seul le poète peut déchiffrer et qui lui permettent d’entrevoir le monde

en relation

  • Travail noté 1- adm 1002
    2044 mots | 9 pages
  • Cass. soc. 15 déc. 2009, n°07-44.264
    3074 mots | 13 pages
  • L Analyse Factorielle
    505 mots | 3 pages
  • En quoi paris est elle une métropole mondiale ?
    1285 mots | 6 pages
  • Commentaire "correspondances" baudelaire les fleurs du mal
    1628 mots | 7 pages
  • Baudelaire
    1682 mots | 7 pages
  • "Correspondances" in les fleurs du mal, charles baudelaire lecture analytique
    1507 mots | 7 pages
  • Apprentissage de l'écrit
    3510 mots | 15 pages
  • Fiche sur correspondances de charles baudelaire
    1988 mots | 8 pages
  • Arrêt 1995: les loteries publicitaires
    1215 mots | 5 pages