Le récit de l'entre deux guerres: gide proust céline

650 mots 3 pages
LE RÉCIT DE L’ENTRE-DEUX-GUERRES

GIDE, PROUST, CÉLINE

[pic]

LITTÉRATURE FRANÇAISE VII

Laura Velasco Centella

Recherches et renouvellements dans le récit

La crise du naturalisme (mouvement littéraire de la fin du XIXe siècle tourné vers la peinture exacte de la vie sociale) a provoqué des transformations dans l’écriture romanesque. Depuis, les autres auteurs traitent de nouveaux sujets, explorent de nouvelles vois et développent des techniques inédites. La notion même de roman ne permet plus de recouvrir tout ce qui s’élabore à cette époque. Gide préfère, par exemple, intituler « récit » ou « sotie » (nom donné aux farces satiriques du Moyen Âge) tel ou tel de ses ouvrages.

LES SUJETS

On constate d’abord un renouvellement des sujets : si l’histoire ne disparaît pas vraiment – il y a des « aventures » dans À la recherche du temps perdu, dans les Faux-Monnayeurs, ou dans Le Voyage au bout de la nuit –, elle n’occupe plus la place privilégiée qui était la sienne dans les romans du siècle précédent. Renonçant au roman à intrigue, Proust présent une conscience qui s’éprouve, se cherche et s’écrit. Attentif à ses perceptions de l’univers sensible, de l’espace et du temps, attaché à comprendre les mouvements de l’esprit et du cœur, le narrateur ne prétend pas conter une histoire : il se consacre entièrement à l’interprétation de ce qu’il éprouve et perçoit. À la recherche du temps perdu est l’écriture d’un déchiffrement de soi et du monde.

Si le narrateur proustien se prenait pour objet de roman, avec Gide, c’est l’élaboration du roman qui devient elle-même objet romanesque. Les Faux-Monnayeurs raconte l’histoire d’un romancier qui tente d’écrire un roman intitulé Les Faux-Monnayeurs. Le renouvellement du roman passe manifestement par un certain dédain pour l’histoire racontée et le romanesque. Les récits sont dominés par un « procédé » formel où l’histoire est guidée par des jeux de mots.

LES FORMES

Conséquence explicite du «

en relation

  • Le roman d'auteur en auteur.
    4889 mots | 20 pages
  • le roman
    4889 mots | 20 pages
  • ROMAN Panorama Historique
    1085 mots | 5 pages
  • Education
    24609 mots | 99 pages
  • Fiche de lecture, raimond, le roman depuis la révolution
    13009 mots | 53 pages
  • Grammaire distributionnelle
    2221 mots | 9 pages
  • Prejugé
    3268 mots | 14 pages
  • La symphonie pastorale
    4479 mots | 18 pages
  • Le xx siecle
    41687 mots | 167 pages
  • La litterature française de 20 siècle
    3981 mots | 16 pages