Le rêve éveillé de christine de pizan : l´utopie au féminin de la cité de dames

Pages: 27 (6598 mots) Publié le: 29 juin 2010
Le rêve éveillé de Christine de Pizan : l´utopie au féminin de La Cité de Dames

Luciana Eleonora de Freitas Calado
UFPE / /Brésil, Université Blaise-Pascal / Clermont-Ferrand

Le plus récent catalogue sur les études médiévales au Brésil, paru en 2001, n’a indiqué qu’un mémoire de DEA portant sur Christine de Pizan. La lacune continue encore par rapport à l’accessibilité de l’œuvre del´écrivaine. La Cité des Dames, son œuvre la plus connue, traduite en sept langues différentes (le flamand, l’anglais, le français actuel, le catalan, l’espagnol et l’italien), n'a pas jusqu’à présent de traduction en portugais. Notre étude, née d´une équipe de travail intégrée à l’ABREM (Association brésilienne d´Études Médiévales), qui tient des colloques internationaux ayant lieu tous les deuxans, depuis 1991, a pour but central la diffusion de l´œuvre christinienne, avec pour début la proposition d´une traduction en langue portugaise de La Cité des Dames, encore inconnue au Brésil.
Compte tenu de la complexité, de la pluridisciplinarité et de la diversité des approches présentées par les études actuelles sur Christine de Pizan, notre recherche porte un intérêt particulier à laquestion utopique, souvent entrecroisée avec la question féminine, suivant des pistes signalées par quelques spécialistes de l´œuvre de Christine de Pizan, notamment par ceux et celles ayant déjà utilisé la catégorie "Utopie" dans La Cité des Dames, dont Maria-Milagros Rivera Garretas, dans son article “Christine de Pizan: la utopia de un espacio separado”[1] ; et l’élucidant article de MargareteZimmermann “Utopie et lieu de la mémoire féminine”[2], qui nous offre d’autres pistes sur ce chemin.
À propos de Zimmermann, il faut signaler que sa ligne de recherche s’éloigne des définitions trop universalistes ou trop historiquement limitées du concept "Utopie", en même temps qu´elle nous apporte de précieux outils d’investigation, en nous permettant d’avoir un cadre panoramique desrecherches dans ce domaine, comme le travail de thèse de Bernadette WAN-YING TCHEN, Christine de Pizan’s Allegories: a dialectic of hope and utopia as means of social and individual trasformation, basé sur le concept de “Principe Espérance” du philosophe Ernst Bloch.
Nous proposons, quant à nous, dans les pages qui suivent, une lecture du livre La Cité des Dames en tant que "genre utopique".Tout d'abord, nous suivons le schéma proposé par Frédéric Rouvillois, donné comme repère pour la caractérisation de quelques composantes propres au genre telles que: la notion d´éducation comme principe fondamental pour la construction dans l´espace idéalisé ; l'idée de sécurité, de protection contre les dangers extérieurs en raison de l´isolement, caractéristique à tout espace idéalimaginé, qu'il soit une île, une cité, une ville; et l'aspect de l'identité ; l'idée d'égalité, et de respect des règles, des lois, pour le maintien de la justice.
Ensuite, nous proposons une lecture de l´œuvre de Christine en tant que métaphore de son "rêve éveillé", selon la catégorie philosophique de Bloch.

L’importance accordée à l’éducation

L’éducation est un des plus importantsprésupposés du genre utopique, pour la création et le maintien de cet espace idéalisé. Sans elle «…tout retombe dans la barbarie, grâce à elle en revanche, l’homme peut opérer sa propre rédemption, il peut, sans secours divin ni baguette magique devenir l’homme nouveau qui convient à la Cité parfaite…»[3].
Chez Christine de Pizan, on voit aussi ce sens humaniste de la foi en soi afin d’opérer sa proprerédemption, mais l’éducation gagne un sens peut-être plus large que celui de l’enseignement, ce dont parle Rouvillois. Dans La Cité des Dames, ainsi que dans l’ensemble de l’œuvre de Christine de Pizan, le sens d’éducation est plus proche de son acception latine e-ducere (conduire hors de). Il désigne, plutôt, non pas seulement les acquis obtenus par l’enseignement, mais aussi le fait de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • rêve éveillé
  • Commentaire christine de pizan
  • Une femme dans la cité: Christie de Pizan.
  • Rêve, utopie et apocalypse dans l'art
  • Commentaire comparé utopie, la cité du soleil
  • Christine
  • la cité
  • la cité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !