le rapport des sociétés à leur passé

1191 mots 5 pages
L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

La Seconde Guerre mondiale a constitué un temps d'épreuves pour la France : défaite de 1940, occupation allemande, régime de Vichy et collaboration avec l'Allemagne, participation à la politique génocidaire des nazis. C'est aussi une période où des Français ont combattu pour les valeurs de liberté et de démocratie : le général de Gaulle et tous les combattants français au côté des Alliés et dans la Résistance. La mémoire de cette époque troublée est complexe. Le travail des historiens consiste donc à mieux comprendre comment s'organisent ces mémoires, tant individuelles que collectives. Comment les historiens ont-ils contribué à la mémoire de la Sde Guerre mondiale en France ?
1. Le temps des mémoires officielles (de 1945 aux années 1970)
a) La France combattante : une lecture gaulliste de la guerre En 1945, la plupart des Français souhaite oublier les difficultés liées à l'Occupation. Après la période d'épuration (10 000 morts), la question de la mémoire et des responsabilités est rapidement remplacée par l'urgence de la reconstruction. Des lois d'amnistie sont votées dès 1947. En 1953, l'une d'entre elles vise les Alsaciens enrôlés de force dans l'armée allemande (les « malgré-nous ») qui ont participé au massacre de 642 civils à Oradour-sur-Glane en 1944.
Le général de Gaulle, qui est au pouvoir jusqu'en 1946 puis à nouveau à partir de 1958, et dont l'influence reste prépondérante, donne une lecture de la guerre qui est admise par la plupart des partis de la droite et du centre. Selon cette lecture, le régime de Vichy est une parenthèse dans l'histoire de la République. La France libre a combattu du côté des Alliés et contribué, avec la Résistance intérieure, à la libération du pays.
Des lieux de mémoire sont constitués. Au mont Valérien, un imposant mémorial est édifié en 1960 pour commémorer les otages qui y furent fusillés.
b) La mémoire communiste : une lecture partisane

en relation

  • Le rapport des sociétés à leur passé.
    1460 mots | 6 pages
  • Le rapport des sociétés à leur passé.
    2468 mots | 10 pages
  • Le rapport des sociétés à leur passé.
    1067 mots | 5 pages
  • Le rapport des societes a leur passe
    4670 mots | 19 pages
  • Rapport des sociétés à leur passé
    2010 mots | 9 pages
  • Le rapport des sociétés à leur passé (jérusalem)
    747 mots | 3 pages
  • Le rapport des societes a leurs passe: jerusalem
    1300 mots | 6 pages
  • L'historien et les mémoires - Le rapport des sociétés à leurs passé
    1917 mots | 8 pages
  • SOCIETES_A_LEUR_PASSE
    3129 mots | 13 pages
  • Fiche les conventions règlementées
    1065 mots | 5 pages