Le regne du liberal-stalinisme

1465 mots 6 pages
DOCUMENT : LE REGNE DU LIBERAL-STALINISME

Jacques Sapir, directeur d’études à l’EHESS et spécialiste de la Russie, est l’auteur d’un livre intitulé « Les Economistes contre la démocratie » paru en 2002 dans lequel il critique ouvertement ce qu’il appelle l’ « expertisme ». Selon lui, l’expertisme est défini comme « le fait d’émettre des avis sans donner de possibilité de vérification : l’expert doit toujours dire sur quelle base il fonde son avis, afin de donner les éléments de sa propre critique, ce qui seul permet un débat ». Dans le cas contraire, on serait confronté à ne sorte de scientisme où le vocabulaire d’apparence scientifique est employé comme un argument d’autorité. L’expertisme, c’est aussi l’attitude qu’ont les experts en comportant comme de simples donneurs d’avis alors qu’ils sont décideurs, ce qui relève de l’hypocrisie. L’expert est avant tout un citoyen, avant d’être un scientifique et c’est en tant que citoyen que les décisions doivent être prises. C’est d’ailleurs loin d’être le cas car en France par exemple, les avis d’économistes ont été présentés comme des vérités scientifiques incontournables, et non pas comme des conjectures soumises au débat. De tels procédés aboutissent à la criminalisation de out avis dissident.

André Orléan, chercheur au CNRS-Cepremap, appuie les propos de Jacques Sapir qui affirme que la plupart des économistes orthodoxes sont persuadés qu’il existe des lois économiques immanentes dont le statut serait identique à celui des lois de la nature. La politique économique ne serait que pure technique. Il n’y aurait donc pas l’utilité de consulter l’opinion politique. André Orléan critique aussi cependant certains aspect de l’argumentation de Jacques Sapir qui est lui même victime de sa propre critique dans le sens où sa présentation reste très simplifiée et qu’elle ne tient absolument pas compte des arguments que pourraient faire valoir ses adversaires.

Elie Cohen, directeur de recherche au CNRS et fortement

en relation

  • Je m'aime
    1196 mots | 5 pages
  • Le totalitarisme
    2933 mots | 12 pages
  • Le modèle soviétique et son évolution de 1945 à 1991.
    1275 mots | 6 pages
  • Les totalitarismes
    10163 mots | 41 pages
  • : De la genèse à l’affirmation du parti nazi
    2562 mots | 11 pages
  • Le tournant des années 1990, rupture économique et géopolitique
    1889 mots | 8 pages
  • La guerre froide
    1015 mots | 5 pages
  • Allemagne nazie et urss sous staline
    3273 mots | 14 pages
  • La Fin des Totalitarismes
    2007 mots | 9 pages
  • notions importantes histoire
    4904 mots | 20 pages