Le role de l'historien

523 mots 3 pages
LE RÔLE DE L’HISTORIEN EST-IL DE JUGER ?

1. PREMIÈRE PARTIE : Notion de rôle

En quoi consiste le métier d’historien, son rôle d’un point de vue professionnel ? Quel est la fonction de l’historien, son rôle social ?

A. Depuis l’antiquité, les hommes se sont toujours astreint à dire leur passé. De Pline l’ancien, à Ibn Batutta ou Homère, l’être humain en perpétuel quête du sens de l’existence, s’est toujours appliqué à se souvenir et à rendre compte de son histoire souvent sous forme de récits de voyage, de légendes, ou de mythes.
Au 17ème siècle, par son discours de la Méthode, René Descartes marque une révolution dans l’histoire de la pensée. Le rationalisme cartésien exhorte non plus à la Vérité mais à la véracité intangible des faits. L’encyclopédie de Diderot et de Condorcet au siècle des Lumières, avance sur cette trace. Au 19ème siècle, au travers de sa théorie « le Positivisme », Auguste Comte réaffirme le primat de l’objectivité scientifique, les mathématiques plutôt que la métaphysique.
La tâche de l’historien se trouve alors définitivement amarrée au travail du scientifique. Sa démarche est rigoureusement encadrée par un ensemble de textes, de procédures, qui s’inscrivent avec force dans un démarche résolument rationnelle. La production de l’historien se veut ainsi en théorie dégagée de toute subjectivité. Aucune affirmation ne peut exister sans preuve, sans démonstration cartésienne.
Le travail de l’historien consiste donc tout d’abord à rechercher des traces documentaires (textes, peintures, images ou traces archéologiques) incontestables. Les bibliothèques et les salles d’archives sont les lieux de prédilection pour le professionnel de l’histoire. Après le recueil et l’étude des preuves, l’historien analyse rigoureusement les documents rassemblés et tente de mettre en perspective les informations dont il dispose. Son but : dégager le sens profond qui se cache derrière la froideur des faits. La finalité de son travail est de tenter de

en relation

  • Le role de l'historien
    2104 mots | 9 pages
  • Le rôle de l'historien
    983 mots | 4 pages
  • Le rôle de l'historien est-il de juger ?
    818 mots | 4 pages
  • Le rôle de l'historien est-il de juger ?
    829 mots | 4 pages
  • Le role de l'historien est-il de juger?
    552 mots | 3 pages
  • Corrigé bac 2010 philo
    809 mots | 4 pages
  • Bergson commentaire historien
    1311 mots | 6 pages
  • Philosophie : y-a-t-il une vérité historique?
    3758 mots | 16 pages
  • Dissertation mémoire de l'historien
    2405 mots | 10 pages
  • Compte-rendu critique: bastien, pascal, l'éxécution publique à paris au xviiie siècle
    2701 mots | 11 pages