Le roman au xixeme siècle

Pages: 5 (1050 mots) Publié le: 29 mai 2010
Le roman au XIX°siècle:

Les innovations de l'imprimerie et les quotidiens à bon marché qui ouvrent leur colonnes aux écrivains font paraître leurs romans sous forme de feuilletons, contribuant ainsi à la notoriété du roman et en faisant un genre littéraire majeur.

Le roman au début du XIX° siècle

Au début du XIX° siècle, il existe 3 grands types de romans: le roman picaresque, le romansentimental et les dialogues philosophiques. Il existe aussi des romans populaires, des romans « noirs » ou « gothiques », au scénarios mélodramatiques.
Le roman n'a alors pas de règles précises. C'est un genre encore en marge. Il faut attendre 1826 pour que, dans la préface de son roman Cinq Mars, Alfred de Vigny suggère quelques règles pour le roman. Dans De la littérature, Mme de Staël nementionne que le roman anglais. Pourtant quelques romans précurseurs commencent à paraître, comme en Allemagne, avec Les souffrances du jeune Werther, de Goethe; ce roman sera une référence majeure pour les futurs écrivains du siècle; et en France avec René (1802), de Chateaubriand, qui est un des premiers romans personnels (analyse d'une figure centrale, d'un personnage par le narrateur).

Leromantisme au XIX° siècle

Le XIX° siècle voit le triomphe du romantisme. Ce courant remonte, en France, à Rousseau, en passant par Mme de Staël et Chateaubriand. Il prône l'évasion dans le rêve, le goût du mystère et du fantastique, la libre expression de la sensibilité, le culte du moi... Il est en opposition totale avec le classicisme et ses idéaux. Après le siècle des Lumières, qui marque lafin de l'absolutisme, le romantisme marque la fin de l'Empire et triomphe entre les révolutions de 1830 et 1848. Ce courant aboutira au spleen des poèmes de Baudelaire et de Mme Bovary, de Flaubert.
Chateaubriand va regrouper autour de lui la jeunesse romantique et libéral. Il s'oppose par le romantisme au classicisme et pense que le christianisme peut être une meilleure source d'inspiration quele paganisme classique. En 1809 paraît Les Martyrs, par référence à la mort du duc d'Enghien, puis les Natchez (1826) et enfin les fameuses mémoires d'Outre-tombe (1850).
Villiers de l'Isle Adam, avec L'Eve nouvelle (1886), marque la fin du romantisme et le début du symbolisme, courant littéraire de la fin du XIX° siècle.

Le roman historique au XIX° siècle

Le roman historique connaitun grand succès, avec, notamment, Ivanhoé (1820), de Walter Scott. Le roman n'est plus inventé, il se base sur des faits historiques. Viendront ensuite les romans d'Alexandre Dumas (père): Les trois mousquetaires, Vingt ans après, Le vicomte de Bragelonne, Le comte de Monte Cristo etc.,un roman historique de Flaubert, Salammbô et le Chevalier des Touches, de J. Barbey d'Aurevilly.
Ces romanshistoriques donneront par la suite naissance, à la fin du siècle, aux premiers romans de « cape et d'épée », avec Le Bossu (1858), de Paul Féval et Jacquou le croquant (1899), d'Eugène Le Roy.

Le roman réaliste

Le réalisme est un courant déjà affirmé dans le romantisme avec Balzac et Stendhal qui en jettent les bases. Ainsi, dans la Comédie Humaine, les études des mœurs représentent les basesdu roman réaliste. Paraissent alors Les Chouans, le père Goriot … Stendhal, lui, s'inspire davantage du mythe napoléonien dans ses romans: Le rouge et le noir, la Chartreuse de Parme.
Ce n'est que dans les années 1830 que le terme de « réaliste » fait son apparition. A partir de 1850, il désigne un mouvement littéraire qui est une réaction à l'idéalisme, à l'orientation de l'art par la morale.Il veut donner une représentation la plus exacte possible de la réalité. Mais le roman n'est pas une simple reproduction du réel. Il vise à donner l'illusion de la réalité.
Flaubert marque l'aboutissement du réalisme. Ainsi, il intitule un de ses ouvrages Mme Bovary, mœurs de province. Maupassant, lui, reste, avec ses romans Une Vie, Bel-Ami... à mi-chemin entre le réalisme et le naturalisme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Roman et société au xixème siècle
  • Le roman et la nouvelle au XIXème siècle
  • Histoire du roman au xixème siècle
  • Le roman du xixeme siecle
  • Le roman réaliste au xixème siècle
  • Xixème siècle le roman
  • Le personnage de roman depuis le xixème siècle
  • Le roman et le romantisme du xixème siècle (en france)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !