Le roman policier

1489 mots 6 pages
Typologie du roman policier
Le roman policier a ses normes. Qui veut « embellir » le roman policier fait de la littérature plus du roman policier ! 1 Un livre nous semble une bonne illustration de cette maxime, notre coup de cœur (Brigitte Thivolle & Jeanine Vignon) :

A la brocante du cœur / Robert Cormier traduit de l’américain par Hélène Misserly Coll. Médium, Ed. L’école des loisirs, 2002.
Définition du genre policier : « Le roman policier est le récit rationnel d’une enquête menée sur un problème dont le ressort principal est un crime » 2, définition qui correspond avant tout à ce que les théoriciens du genre désignent comme le récit d’énigme criminelle, représenté de façon emblématique par le Double assassinat dans la rue Morgue d’Edgar Poe (1841). C’est lui qui inventa le roman policier en mettant en scène un personnage directement inspiré de ses propres lectures de jeunesse : les romans gothiques anglais 3 (Frankenstein, Le Moine, Le château d’Otrante…) ainsi que des très célèbres Mémoires de Vidocq. Puis, Arthur Conan Doyle a créé le prototype absolu du détective privé (= Sherlock Holmes). Dans la lignée, on trouve Agatha Christie. L’école française du genre représentée par Maurice Leblanc et Gaston Leroux met en scène des héros plus marginaux comme Arsène Lupin, ou Joseph Rouletabille. Ces textes ont servi de modèle à des séries comme « Le club des cinq » ou « Alice ». On peut remarquer les excellents romans de Lorris Murail, mettant en scène le jeune Dan Martin (édition Rageot). S. S. Van Dine, auteur de romans policiers, a énoncé, en 1928, 20 règles auxquelles doit se conformer, selon lui, tout auteur de romans policiers qui se respecte 4; Tzvetan Todoro, dans son ouvrage de théorie de la création littéraire, de la littérarité (= caractéristique spécifique du texte littéraire) intitulé Poétique de la prose, les a résumées en 8 points : 1) Le roman doit avoir au plus un détective et un coupable, et au moins, une victime (un cadavre) 2) Le coupable

en relation

  • roman policier
    511 mots | 3 pages
  • Le roman policier
    1250 mots | 5 pages
  • romans policiers
    256 mots | 2 pages
  • Roman policier
    1531 mots | 7 pages
  • Roman policier
    1107 mots | 5 pages
  • Roman policier
    368 mots | 2 pages
  • Roman policier
    1172 mots | 5 pages
  • le roman policier
    9877 mots | 40 pages
  • Le roman policier
    358 mots | 2 pages
  • Le roman policier
    362 mots | 2 pages