le seuil

690 mots 3 pages
Théorie architecture P2 T1 première partit

Dans les sept textes que nous avons eu a étudier j'ai retenu le texte de Herman Hertzberger , tiré de l'ouvrage «une leçon d'architecture» et intitulé le seuil.
Ce texte a été pour moi très interressant à lire et j'ai donc décidé de vous en faire un compte-rendu afin de vous faire parvenir les connaissances sur l'architecture que j'ai acquise grâce à ce texte.

Tout d'abord , l'auteur réalise une petite introduction en nous parlant de l'origine de la notion de seuil, en effet cette notion de seuil a été introduite dans un ouvrage intitulé forum.
On observe que la notion de seuil fait référence a un espace a part entière qui marque la transition entres des espaces totalement différents. L'auteur met en place dans son texte un ensembles d'exemples qui lui permettent de justifier ces propos.

Tout d'abord on observe qu'il utilise l'exemple d'un enfant assis sur son seuil de porte afin de prouver que le seuil est un espace transitoire ou deux mondes se chevauchent. En effet pour l'enfant qui se situe sur ce seuil il est a la fois loin de l'autorité parentale mais aussi en sécurité grâce a la proximité de sa mère, l'enfant éprouve ainsi un sentiment d'excitation et de curiosité car il se sent apte a voir le monde mais en même temps il se sent en sécurité car cette marche fait aussi bien partit de la maison que de la rue.
Herman nous parle ensuite du seuil dans une école primaire en affirmant que cet espace devrait être un espace d'accueil pour tous les types d'enfants et qu'on se doit de leur offrir un espace de rencontre avec des murets et un coin abrité afin qu'ils puissent réaliser leur réunion de groupe sans pour autant que ce seuil n'est que pour objectif de prendre et de rejeter les élèves en fonction des cours.

D'autre part, l'auteur nous parle de l'entrée des jardins d'enfants, en affirmant que ces espaces publics sont des lieux important qui joue un rôle social de rencontres, de discutions. En

en relation

  • Seuil
    1177 mots | 5 pages
  • Le seuil
    566 mots | 3 pages
  • seuil
    4848 mots | 20 pages
  • Seuil de rentabilité
    709 mots | 3 pages
  • le seuil de transition
    5669 mots | 23 pages
  • le seuil de rentabilité
    401 mots | 2 pages
  • seuil de rentabilité
    1426 mots | 6 pages
  • Seuil de rentabilité
    673 mots | 3 pages
  • Le seuil de rentabilite
    466 mots | 2 pages
  • Seuil de rentabilite
    412 mots | 2 pages