le sexisme

311 mots 2 pages
La marquise de Sévigné, peinte par Claude Lefébvre

I- Présentation générale :
Son nom d'usage est Sévigné et son nom de jeune fille est Marie Rabutin-Chantal. Elle est née à Paris en 1626 le 5 février.
Elle décède le 17 avril 1696 au château de Grignan. Elle vécu au 17eme siècle sous le règne de Louis XIV Château de Grignan

II- Sa vie
Dans son enfance Mme de Sévigné a perdu son père en 1633 ( à l'âge de 7 ans).
Sa mère l'éleva seule jusqu'à son décès en 1663 ; son grand père s’en occupa alors à son tour, et quand il fut mort, son oncle (Philippe de Coulanges) la recueillie.
Elle épousa le marquis Henri de Sévigné en 1644 et devient alors marquise de sévigné. Elle fut veuve en 1651 (à 25 ans)
Un autre oncle, Christophe de Coulanges sera un ami paternel et l'administrateur de ses biens.

III-Son œuvre : sa correspondance.
Mme de Sévigné écrivait depuis l'hôtel parisien où elle s'est installée en 1667, son domaine de Bretagne et le château de Grignan, en Provence, où elle effectue plusieurs séjours.
La plus importante correspondance de Mme de Sévigné était avec sa fille, Françoise-Marguerite de Sévigné, comtesse de Grignan, qui s’effectua à peu près pendant vingt cinq ans au rythme de deux ou trois lettres par semaine. Celle-ci habitait au château de GRIGNAN dans le midi de la France.
Chaque année se tient le festival de la correspondance à Grignan.

Elle entretient également une correspondance avec son fils Charles, avec son cousin Bussy-Rabutin, ses cousins de Coulanges, avec ses amis Madame de Pomponne, le cardinal de Retz, La Rochefoucauld, le philosophe Corbinelli, qui fut son lecteur, Madame de La Fayette, Madame Scarron... .
Elle a écrit de sa main 28 lettres qui furent publiées.

SOURCE: Wikipédia , musée de Grignan Marquise de Sévigné à Grignan dans la Drôme

en relation

  • Le sexisme
    827 mots | 4 pages
  • Le sexisme
    596 mots | 3 pages
  • le sexisme
    484 mots | 2 pages
  • sexisme
    722 mots | 3 pages
  • sexism
    980 mots | 4 pages
  • Le sexisme
    2337 mots | 10 pages
  • Sexisme
    298 mots | 2 pages
  • Sexisme
    380 mots | 2 pages
  • Sexisme
    628 mots | 3 pages
  • De la racialisation du sexisme au sexisme identitaire
    5858 mots | 24 pages