Le Suicide De Didon

1186 mots 5 pages
Le contexte :

Parti de Troie, après la chute de la ville par les Grecs, Enée avec ses compagnons arrive à Carthage. La reine Didon tombe amoureuse de lui. Enée en oublie sa mission c'est-à-dire la fondation d'une nouvelle ville. Rappelé par les dieux, il décide de quitter Carthage en secret pour ne pas rendre de Didon malheureuse. Mais celle-ci l’apprend et fait dresser un bûcher dans l'intention d'y brûler les armes, les vêtements de celui qu’elle considère comme traite à son amour, le lit même où les deux amants se sont unis. Mais cette mise en scène n'est qu’une tromperie pour sa sœur et sa nourrice car en réalité, c'est à elle-même que la Didon destine le bûcher.
Désespérée, elle se poignarde avec l’épée d’Enée. Après avoir chargé sa nourrice d'aller chercher sa sœur Anne, soi-disant pour accomplir rituellement la cérémonie, Didon escalade le bûcher et, s'attendrissant un moment à la vue des objets qui y étaient posés, sans cacher ses intentions, elle retrace sa vie, puis maudit Énée, et prétend se venger de lui par sa mort. Puis elle s'écroule sur l'épée d'Énée.

At trepida, et coeptis immanibus effera Dido, sanguineam uoluens aciem, maculisque trementis interfusa genas, et pallida morte futura,

Mais Didon, frémissante et farouche vu son monstrueux dessein, roulait des yeux injectés de sang ; ses joues tremblaient, semées de taches ; toute pâle déjà de sa mort prochaine,
4, 640 interiora domus inrumpit limina, et altos conscendit furibunda rogos, ensemque recludit
Dardanium, non hos quaesitum munus in usus.
Hic, postquam Iliacas uestes notumque cubile conspexit, paulum lacrimis et mente morata, elle se rua dans la cour intérieure du palais, monta, égarée, en haut du bûcher et dégaina l'épée du Dardanien, objet qui n'avait pas été requis pour cet usage.
Alors, quand elle voit les étoffes d'Ilion et le lit familier, elle s'attarde un peu, absorbée dans ses pleurs et ses pensées ;
4, 645 incubuitque toro, dixitque nouissima uerba :
« Dulces exuuiae, dum fata

en relation

  • Commentaire langue médiévale : écriture de la passion ordre et désordre
    3131 mots | 13 pages
  • Didon, reine de carthage
    1191 mots | 5 pages
  • Les reines de la méditerranée
    757 mots | 4 pages
  • Eneide, chant iv
    869 mots | 4 pages
  • Résumé Eneide
    1553 mots | 7 pages
  • Etudiante
    9971 mots | 40 pages
  • TOUT L EXPOSE
    1725 mots | 7 pages
  • Glfl
    547 mots | 3 pages
  • recherche latin ENEE ET DIDON
    705 mots | 3 pages
  • Villa didon
    4095 mots | 17 pages