Le surrealisme

3726 mots 15 pages
Surréalisme vs. Oulipisme : deux poétiques du jeu incompatibles ?

À travers la discussion de l’incompatibilité apparente entre auteurs surréalistes et oulipiens, c’est la question même de la notion de jeu en tant qu’outil de la théorie et de la critique littéraires que je voudrais poser dans les pages qui suivent. Je commencerai par une brève définition du ou plutôt des objets abordés ; ce faisant, il s’agit moins de suivre la plus ancienne orthodoxie méthodologique que de montrer précisément la difficulté qu’il y a à vouloir délimiter certains de ces objets. En effet, le titre ci-dessus contient trois termes à définir : qu’est-ce que le surréalisme ? qu’est-ce que l’oulipisme ? et qu’est-ce qu’une poétique du jeu ?

J’aborderai dans la première partie de cet article les éléments de réponse que l’on peut apporter aux deux premières questions, en essayant de bâtir entre eux une opposition dynamique. Cependant, s’il importe de préciser le surréalisme et l’oulipisme, qui concernent les termes de la comparaison proposée, il me semble capital de consacrer un regard attentif à la troisième interrogation, qui renvoie finalement à ce que j’appellerais volontiers la « lunette d’approche » de cette comparaison, autrement dit, l’outil conceptuel qui la fonde. Je m’y attacherai dans la deuxième partie de cette réflexion, car c’est dans une possible contribution à une meilleure compréhension de la nature, la portée et les usages de cet outil que je place l’essentiel de mon propos. Pour terminer, je reprendrai l’opposition initiale, en tâchant de montrer comment la nouvelle optique proposée permet de la résoudre, du moins partiellement.

Qu’est-ce que le surréalisme ? Qu’est-ce que l’oulipisme ?

Définir le surréalisme et l’Oulipo (ou, plus largement, l’oulipisme) n’est pas une tâche aisée, surtout à une époque où l’on sait que les énumérations de noms, de dates et de titres sont nettement insuffisantes pour saisir la

en relation

  • Surréalisme
    2848 mots | 12 pages
  • Le surréalisme
    1653 mots | 7 pages
  • Le Surréalisme
    8217 mots | 33 pages
  • Surrealisme
    3360 mots | 14 pages
  • Surréalisme
    490 mots | 2 pages
  • Le surréalisme
    502 mots | 3 pages
  • Le surréalisme
    2448 mots | 10 pages
  • Le surréalisme
    872 mots | 4 pages
  • Le surréalisme
    4329 mots | 18 pages
  • Surréalisme
    1515 mots | 7 pages