le tabac

Pages: 13 (3169 mots) Publié le: 7 février 2015
I. LA FUMEE DE TABAC

La fumée de tabac est un cocktail de produits toxiques.
Elle représente un aérocontaminant presque parfait.
Elle se compose d’une phase gazeuse et d’une phase formée de particules très fines, qui pénètrent dans les alvéoles pulmonaires et dans toute la circulation de notre corps.
Elle contient 4 types de substances particulièrement nocives, dont les effets toxiques seconjuguent :
1. La Nicotine, très diffusible, qui passe directement dans le sang.
· Chaque bouffée de cigarette en contient une quantité suffisante pour tuer un rat auquel on l’aurait injectée.
· 80% de la nicotine est retenue dans l’organisme qui inhale la fumée.
· Ses effets principaux se manifestent sur le système nerveux (nausées, sueurs froides de la 1ère cigarette), mais surtout surl’appareil circulatoire. Elle provoque une accélération du cœur de 15 à 20 pulsations par minute, une augmentation de la tension artérielle, de 1 à 2 mm de mercure. Elle est, ce qui est beaucoup plus grave, un facteur de rétrécissement des petites artères, à l’origine d’accidents vasculaires, cardiaques et cérébraux notamment.
Elle entraîne en outre un spasme des petites bronches, responsable d’unegêne respiratoire, pouvant atteindre un niveau dramatique chez l’asthmatique.
· C’est la nicotine, enfin, qui est responsable de la dépendance tabagique et de la toxicomanie qui en découle. Le fumeur privé de tabac ressent une impression de manque et, par accoutumance, devient tributaire des doses de plus en plus importantes.
2. L’oxyde de carbone
· Il est aussi très diffusible et passe directementdans le sang.
· Ses effets sont comparables à ceux d’un poêle mal réglé ou d’une fuite de gaz.
· Il se combine dans le sang à l’hémoglobine, pour former la carboxyhémo-globine. Il en résulte une diminution de l’apport d’ oxygène au sang et aux organes de notre corps, une sous-oxygénation, entraînant un risque d’accidents graves accru au cours de l’effort physique.
3. Les irritants bronchiques· Ils provoquent une agression de tout l’arbre respiratoire :
· la gorge est rouge, tuméfiée, tapissée de sécrétions.
· les cils vibratiles de la muqueuse respiratoire sont paralysés par une dose infime de fumée de tabac : une seule cigarette suffit à bloquer les cils vibratiles pendant 4 jours.
· Les cellules dedéfense de l’appareil respiratoire sont bloquées ou diminuées.
· Il en résulte un encombrement des voies respiratoires et une diminution des défenses de l’appareil respiratoire contre l’infection et les autres polluants de l’atmosphère.
4. Les carbures polycycliques
· Ce sont des substances cancérigènes, notamment les 3,4 benzopyrènes.
·Elles sont un redoutable facteur de cancérisation sur tout le trajet parcouru par la fumée de tabac : lèvres, langue , pharynx, larynx, bronches, et sur ses voies d’élimination : vessie

Le tabagisme est un désastre sanitaire, responsable de dizaines de millions de décès en France, dont un grand nombre sont des morts prématurées.

La mortalité croît de façon régulière en fonction :
-du nombre de cigarettes fumées, par effet cumulatif,
- du degré d’inhalation de la fumée,
- de l’âge auquel on a commencé à fumer :
la nocivité est multipliée par deux avant 20 ans.


II. TABAC ET APPAREIL RESPIRATOIRE

L’appareil respiratoire est la cible directe et privilégiée du tabac

· La bronchite chronique en est la conséquence inéluctable.
On a pu parlerà ce propos des 4 marches de la descente aux enfers :

1ère marche : inflammation des voies respiratoires : pharyngite, laryngite, bronchite. C’est le temps des râcleurs, cracheurs, tousseurs par quintes
2ème marche : essoufflement permanent. A la montée des escaliers, le fumeur s’aperçoit qu’il doit s’arrêter pour souffler dès le 2ème étage.
3ème marche :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tabac
  • Tabac
  • Tabac
  • Le tabac
  • Tabac
  • Tabac
  • le tabac
  • Le tabac

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !