Le tapge nocturne

Pages: 5 (1012 mots) Publié le: 5 janvier 2013
LE VERS
-l’Alexandrin :12 syllabes = vers régulier, mouvement ample
-le décasyllabe : 10 syllabes = vers régulier, le + ancien
-l’octosyllabe : 8 syllabes = un des vers le + utilisé
-l’heptasyllabe : 7 syllabes = vers irrégulier, crée une cassure, un effet d’attente…
-l’hexamètre : 6 syllabes = vers court

I)Jacques Prévert en musique
- Poésie en Chanson -
Prévert écrit ses poèmes, sansse soucier des règles. Cette façon simple et incomparable de dire la vie et l'amour, Prévert l'a exploitée avec autant de verve dans ses chansons.
Ses compositeurs, tel Joseph Kosma, ou encore les divers interprètes (dont les plus connus sont Yves Montand, Juliette Gréco, Les Frères Jacques, Marianne Oswald et Serge Reggiani) feront de même en habillant ses mots de musique. Pour la traduire, ilfaut savoir battre la mesure et savoir oublier de la battre. La musique n'utilise pas uniquement les mots comme éléments rythmiques; elle accompagne aussi leur sens. A l'analyse, la chanson apparaît comme complexe mais elle reste simple à comprendre et à écouter.
Les chansons de Prévert en MP3:
Barbara
Alicante (par Chuck Perrin)


II)Jacques Prévert
Barbara
Introduction
Recueil Paroles :1945
Constante poétique du recueil : un langage très simple, voire enfantin. Prévert refuse de se prendre au sérieux et d'appartenir à un mouvement poétique particulier.
Situation historique : Brest : plus de 165 bombardements par les alliés en 1944, après un siège de 43 jours. Destruction presque complète de la ville. Plus de 25 000 morts.
1. Une histoire simple
- Situation d'énonciation :jeu sur les pronoms : "je" "tu" : pronom "tu" justifié par l'expression du visage de la jeune femme. Un pronom de l'absence : "il" pour caractériser l'amoureux. Utilisation d'impératifs qui interpellent directement l'interlocuteur. Désignation claire de l'interlocutrice : Barbara : étymologie ambiguë : Barbara : barbare : étranger pour les Grecs.
- une langue familière : termes familiers("connerie", "crèvent"), syntaxe lâche, ainsi que la versification. Procédé de répétition : impression que le poète cherche ses mots, que tout est spontané (à l'inverse d'un texte travaillé).
2. L'horreur de la guerre
- Opposition entre passé et présent : joie et mort ; rôles différents de la pluie selon l'époque envisagée. Jeu sur les sonorités aux vers 3 et 4 (sonorités gaies en "i") et aux vers 40 et41 (sonorités dures en "p", "f").
- importance des lieux : Brest ; plusieurs termes spécifiques de cette ville.
- obsession du souvenir : enjambements, absence de ponctuation, reprise de vers entiers et de l'injonction : "Rappelle-toi". D'où le rôle du poète qui a pour mission de rappeler le passé pour construire l'avenir, sans certitude, toutefois, qu'il y ait encore un avenir : le dernier motdu poème : "rien".
Conclusion
Un poème à la fois d'apparence enfantine et de tonalité tragique : une manière très directe et très émouvante de dénoncer l'horreur de la guerre, sans prendre parti pour un camp : Prévert parle ici des victimes uniquement.

III) La publication de son recueil Paroles en 1946 obtient un vif succès. Carole Aurouet commente ainsi ce recueil :
« Outre les thèmesabordés, Paroles est également novateur, atypique et détonant, par sa forme et son style. C’est un recueil placé sous le signe de l’éclectisme dans lequel on trouve aussi bien des textes courts que des chansons, des histoires, des instantanés et des inventaires. Prévert y mélange les genres. Il ne s’inscrit dans aucune taxinomie poétique. Par ailleurs, il tord le cou aux règles de versificationclassique, tant au niveau du rythme que de la disposition ou de la ponctuation. Prévert a notamment gardé de son passage par le surréalisme une façon singulière de détruire les clichés langagiers et les lieux communs. Il attire, par exemple, l’attention de ses lecteurs sur l’arbitraire du signe. Il use avec brio des contrepèteries, des calembours, des équivoques et des allégories. Il rend hommage en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nocturne
  • Tapage nocturne
  • Une vie nocturne
  • Les batails nocturne
  • Terreur nocturne
  • les rêves nocturnes
  • La vie nocturne
  • Senghor nocturnes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !