Le temps subjectif

Pages: 5 (1145 mots) Publié le: 17 mars 2013
II] Le temps subjectif ou temps psychologique
Nous avons étudié dans la première partie de notre TPE (Travaux Personnels Encadrés), le temps objectif, aussi appelé temps des physiciens. Ce temps est dis « carré » car chaque instant se succède de manière totalement égale. Nous allons donc aborder dans cette seconde partie, le temps subjectif, propre à chaque individu et variant selon lesinstants. L’écoulement du temps ne se fait pas sur une base linéaire mais sur une base psychologique, révélant ainsi une importance différente selon les personnes. Ceci expliquant en partie, les différences de perception du temps en fonction des individus. Il peut d’ailleurs exister une discordance entre le temps vectoriel (secondes, minutes, heures) et le temps psychologique (celui que l’on sereprésente). C’est pour cette raison, entre autre, qu’il est quelques fois difficile de réunir le deux temps sur le même référentiel, afin d’estimer correctement une durée.

1) Les mécanismes de la perception du temps
Le corps humain possède des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et un nez pour sentir, mais, il semblerait que nous ne possédons pas de récepteurs sensoriels dédiés uniquement àla perception de l’écoulement du temps. Ce thème de la perception temporelle reste tout de même un sujet flou de par les expériences psychologiques, les réflexions philosophique et les mécanismes de l’encéphale qu’on peut rencontrer.
Au cours du XXème siècle, des expériences ont réussi à démontrer que les animaux de laboratoires étaient sensibles aux intervalles temporels entre les événements.Cette perception fascine l’être humain depuis de nombreuses années, en effet, les premiers travaux sérieux sur le psychisme remontent au XIXème siècle et, cette « exploration » est toujours maintenue de nos jours grâce aux nouvelles techniques d’imageries cérébrales.
La rapidité des systèmes électroniques actuels permettent de mieux percevoir les stimuli (stimulation à laquelle réagit le cerveau),qu’ils soient auditifs ou visuels afin de mesurer la perception temporelle de l’individu. Ainsi, certains scientifiques ont émis l’hypothèse de l’existence d’une « horloge interne », propre à chaque individu. Cette théorie comporte jusqu’à présent, deux modèles qui s’affrontent sans être néanmoins contradictoire.
* Le premier modèle a été proposé par John Gibbon, Russel Church et Warren Meck,trois scientifiques américains, en 1984. Leur théorie est appelée le « pacemaker-accumulateur ». Ce modèle s’inspire du mouvement dit « cognitiviste » (où la pensée est un processus du cerveau) selon lequel, une partie de l’encéphale, ferait office de pacemaker, en délivrant dans des intervalles réguliers, des impulsions électriques. Ces impulsions seraient alors « stockées » dans unaccumulateur. Lorsque l’individu doit effectuer un jugement temporel, l’accumulateur communique le nombre d’impulsions enregistrées. Cette personne peut estimer avec plus ou moins de précision l’intervalle temporel. Dans les années qui ont suivis la présentation de cette théorie, des spécialistes ont tentés de faire correspondre des zones neurologiques au « pacemaker-accumulateur ». Dans les versions les plusrécentes, ce serait des zones cérébrales qui seraient spécialisées dans les traitements de l’information temporelle, en particulier le cervelet (contrôlant notamment l’attention, le langage, les émotions,…)

* Le second modèle est l’encodage spatial du temps. Il a pour principe : lorsqu’un individu perçoit un stimulus (stimulation à laquelle réagit le cerveau), il va y avoir activation denombreux neurones, formant une sorte de grille. Ainsi, l’information temporelle est codée par le nombre et la position des neurones activés. Des neurones se situant en dehors de cette grille peuvent alors décoder ces informations grâce à un renforcement des synapses (membrane permettant a des neurones de se faire passer des messages électriques), spécifiques des neurones détectés. Mais pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les droits subjectifs
  • Droits subjectifs
  • Le droit subjectif
  • subjectif objectif
  • Les droits subjectifs
  • Droit subjectif
  • Droit subjectif
  • Droit subjectif

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !