Le texte argumentatif

Pages: 50 (12283 mots) Publié le: 13 juin 2012
|[pic] |
|[pic] |
| LE TEXTE ARGUMENTATIF|
|[pic] |

  [pic]'étude du texte argumentatif reste un aspect majeur de la préparation à l'épreuve écrite du baccalauréat : elle entre dans l'un des objets d'étude imposés par le programme ("Convaincre, persuader et délibérer"); elle est au centre de l'écritured'invention, lorsque celle-ci consiste à exercer des capacités critiques, et de la dissertation; le texte argumentatif peut être enfin concerné par la première partie des trois sujets. Il s'agit d'une ou deux questions portant sur un corpus de documents : notées sur 4 ou 6 selon les séries, ces questions d'analyse proposées aux candidats « font appel à leurs compétences de lecture et les invitent àétablir des relations entre les différents documents et à en proposer des interprétations. Ces questions peuvent être conçues de façon à aider les candidats à élaborer l’autre partie de l’épreuve écrite, la partie principale consacrée à un travail d’écriture. » (B.O. n° 46 du 14.12.06). Il va sans dire que nous nous pencherons surtout ici sur les questions qui visent les compétences nécessaires auxtravaux d'argumentation, c'est-à-dire l'essai et la dissertation. Nous vous proposons à cet effet une série de séquences qui ont pour but de fortifier votre connaissance et votre pratique des divers procédés familiers de la stratégie argumentative.

L'énonciation du texte argumentatif
 
  Le texte argumentatif est un discours : c'est dire qu'il met en scène une situation de communication trèsclaire dans laquelle un émetteur exprime une opinion et peut solliciter de diverses manières son récepteur pour le convaincre (voyez les caractères du texte argumentatif dans notre tableau des types de textes). L'une des questions de compréhension les plus classiques porte sur le relevé des pronoms qui peuvent, à des degrés différents, trahir l'un et l'autre. 
 
C'est ce premier travail que nousnous consacrons, à la faveur du texte suivant :
|[pic] |Fontenelle, La dent d'or (Histoire des Oracles, 1686) |
| |  Assurons-nous bien du fait avant que de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette |
| |méthode est bien lente pour la plupart des gens qui courentnaturellement à la cause, et |
| |passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfin nous éviterons le ridicule d'avoir trouvé la |
| |cause de ce qui n'est point. |
| |  Ce malheur arriva si plaisamment sur la fin du siècle passé àquelques savants d'Allemagne |
| |que je ne puis m'empêcher d'en parler ici. |
|  En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans, il lui en était venu une d'or |
|à la place d'une de ses grosses dents. Horstius, professeur en médecine dans l'université de Helmstadt, écriviten 1595 |
|l'histoire de cette dent, et prétendit qu'elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu'elle avait été envoyée |
|de Dieu à cet enfant, pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs. Figurez-vous quelle consolation, et quel rapport de |
|cette dent aux chrétiens ni au Turcs. En la même année, afin que cette dent d'or ne manquât pas d'historiens,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • texte argumentatif
  • texte argumentatif
  • texte argumentatif
  • Texte argumentatif
  • Texte argumentatif
  • texte argumentatif
  • Texte argumentatif
  • Texte argumentatif

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !