Le theatre, genre d'argumentation

422 mots 2 pages
Partie 1
La Nouvelle-Calédonie fut colonisée d'abord par les Britanniques, puis par les Française. Au tout début de la colonisation, soit de 1853 à 1860, la Nouvelle-Calédonie fut rattachée administrativement aux Établissements français de l’Océanie, c’est-à-dire à la Polynésie française. Afin de favoriser de nouvelles installations de colons, l'Administration coloniale concéda des terres aux nouveaux arrivants.
La Nouvelle-Calédonie est divisée en 3 parties, à savoir :
-La Province Nord
-La Province des Iles Loyautés
-La Province Sud

Sa capitale est Nouméa, située dans le sud est du Pays. Chaque province regroupe plusieurs communes. Il existe 33 communes en Nouvelle- Calédonie. La Nouvelle-Calédonie dispose de richesses naturelles importantes et de fortes potentialités dans le domaine économique. Son économie reste toutefois largement dominée par l'exploitation et la commercialisation du nickel, dont le territoire est le troisième producteur mondial. La Nouvelle-Calédonie possède d’autres activités économiques comme l’agriculture, la pêche, l’aquaculture, l’artisanat, l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, le tourisme etc.).

Partie 2
Le terme Caldoche désigne la population blanche essentiellement d'origine européenne installée en Nouvelle-Calédonie depuis une ou deux génération au minimum. Kanak est le nom utilisé pour désigner les populations autochtones de Nouvelle-Calédonie.
Les années 80 furent très animées en Nouvelle-Calédonie, surtout sur le plan Politique :
Les accords de Matignon sont des accords conclus à Paris le 26 juin 1988 par Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur, à cause du conflit qui opposait les loyalistes (qui etaient favorables au maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République Française) et les indépendantistes qui étaient contre, et pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Tjibaou est assassiné le 4 mai 1989, au FLNKS, lors de la commémoration de la

en relation

  • Question oral de français 1ère
    996 mots | 4 pages
  • Dissertation
    2418 mots | 10 pages
  • Dissertation argumentation directe, indirecte
    1762 mots | 8 pages
  • Dissert Agru
    596 mots | 3 pages
  • La littérature convaincre et persuader
    2121 mots | 9 pages
  • Argumentation directe ou indirecte ?
    1233 mots | 5 pages
  • Dissertation-les différentes formes et stratégies d’argumentation que l’écrivain peut mettre en œuvre et l'étude de leur efficacité à emporter l’adhésion de leur auditoire.
    1869 mots | 8 pages
  • Les textes littéraires et les formes d'argumentation souvent complexes qu'ils proposent vous paraissent-ils être un moyen efficace de convaincre et persuader ?
    1423 mots | 6 pages
  • Méthodologie dissertation
    844 mots | 4 pages
  • Le commentaire (méthodologie)
    3998 mots | 16 pages