Le travail des femmes en France de 1870 à la Grande guerre

Pages: 13 (3048 mots) Publié le: 27 mai 2014
LES FEMMES AU TRAVAIL DE 1870 A LA GRANDE GUERRE

« L’aiguille est à la femme ce que la plume est à l'écrivain » est le principe selon lequel sont éduquées les jeunes femmes jusqu'au milieu du XXème siècle. C'est au même moment, en 1946 que la notion de « salaire féminin » disparaît de la Constitution : le salaire des femmes est légalement inférieur à celui des hommes. Il est ensuite remplacépar « A travail égal, salaire égal » dans la législation. Pour aborder le sujet, il faut définir le travail : officiellement, cette définition passe par les recensements, qui mesurent la population active selon l'âge, les secteurs d'activités... Ce type de vision n'inclut cependant que le travail marchand et pas le travail domestique, c'est à dire les tâches ménagères qui ne génèrent pas derevenus. Si beaucoup de femmes sont effectivement limitées à la sphère familiale, elles sont bel et bien présentes dans le monde du travail ; pourtant, la reconnaissance envers leur travail reste faible et le plus souvent dévalorisante. Quelle est donc la place de cette reconnaissance du travail des femmes dans la société de 1870 jusqu'à la Grande Guerre ?

I. La vision rpandue du travail fmininA) Des figures dominantes
1. La domestique
La domesticité est une condition commune à cette époque, et elle l'est depuis longtemps. L'importance de la petite-bourgeoisie dans la demande de domestiques, alliée à leur manque de moyens, rend la domesticité féminine plus attrayante que la mixte, qui est plus onéreuse. C'est une place longtemps considérée comme naturelle pour la femme, que l'onassocie systématiquement à ses fonctions d'épouse ainsi qu'à ses fonctions maternelles. Les jeunes filles sont placées dans la domesticité très tôt, à partir de 10 à 12 ans, pour leur apprendre à se comporter en tant épouse et pouvoir les placer. La nourrice a une place importante : les ouvrières en ont besoin puisque leurs journées durent jusqu'à onze heures voire plus avant 1892 ; les bourgeoisessont réticentes à adopter le régime adapté à l'allaitement (lentilles et féculents) ; de nombreux enfants sont encore abandonnés et elles doivent s'en occuper. Mais elles occupent les premiers rangs parmi les domestiques, du moins dans ces milieux bourgeois : par exemple, les « Morvandelles » (nourrices originaires de Bourgogne) sont particulièrement réputées et sont très demandées à Paris en tantque nourrices sur lieu. Les nourrices de campagne, au contraire, sont extrêmement pauvres. 12,2 % des femmes sont domestiques en 1881. Selon le recensement de 1911, il y aurait 789 000 domestiques en France.
2. La paysanne
Dans les champs, on n'imagine pas une exploitation sans femmes : le travail agricole est vu comme un prolongement du travail domestique. Elles se chargent de tâchesphysiques, de la même manière que les hommes. Ainsi, 36,8 % des femmes actives sont agricultrices en 1881 et 10,8 % sont salariées agricoles. En 1881, sur une population active d'environ 18,5 millions, environ 2 400 000 femmes sont agricultrices et plus de 660 000 sont salariées agricoles. En 1911, le nombre d'agricultrices est à peu de choses près le même, alors que les salariées agricoles ne sont plusqu'environ 340 000 : les femmes connaissent une centralisation vers les usines à la veille et au cours de la Grande Guerre.
3. Les ouvrières
Elles sont nombreuses, qu'elles soient ouvrières à domicile exécutant des petits métiers (couturière par exemple) ou encore employées dans l’industrie chimique, les ateliers et les grandes manufactures textiles. Beaucoup d'entre elles travaillent à laroue ou au métier à tisser, dans des usines de textile, dans des blanchisseries. Puis le développement des machines à coudre Singer, qui sont les premières machines avec lesquelles elles peuvent travailler à domicile. A cette époque, grâce aux deux Révolutions industrielles, s'opère un phénomène de concentration industrielle, dont les travailleuses de l’industrie textile bénéficient (pour 90%...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La France de 1789 à 1870
  • La france de 1870 à 1914
  • La france de 1870 à 1914
  • Les femmes dans la grande guerre
  • le travail des femmes en france
  • Le travail des femmes en france
  • la France dans la Grande Guerre expo
  • Ambrosi La France de 1870 à nos jours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !