Lecture analytique de La femme gelée

Pages: 6 (1406 mots) Publié le: 8 novembre 2013
Introduction :
Si les tentatives d’émancipation féminine apparaissent aux yeux du monde à travers la littérature des XVIIIème et XIX siècles, l’époque moderne, à savoir le XXème siècle, témoigne des aboutissements de cette émancipation. Les mentalités ont évolué, certes, la société tend à une égalité entre les deux sexes, en revanche, les limites se prononcent fortement. Ainsi, des écrivainescomme Annie Ernaux se proposent de montrer ces limites de l’émancipation féminine dans les années 60, pour faire comprendre comment une femme peut se trouver dépossédée d’elle-même et de toutes ses aspirations. C’est ce qu’elle relate dans son roman autobiographique, la « Femme gelée », écrit en 1982 et racontant l’histoire d’une jeune femme qui se marie à un étudiant en droit pourtant plein dethéories idéales sur l’égalité des sexes, mais qui est vite happée par un conditionnement imposé par la société et voit sa vie confisquée par toutes les tâches domestiques qu’elle est finalement seule à accomplir. Le texte soumis à notre étude est extrait de cette œuvre et nous offre la vision qu’a la narratrice de sa vie quotidienne, ses réflexions, ses inquiétudes, sa lassitude de la routine morneet des attitudes de son mari. Afin de comprendre comment la narratrice rend-elle compte des difficultés de la lutte féminine pour l’égalité, nous verrons comment cette écriture qui rend compte du réel montre que la théorie ne s’est pas encore transformée en actes, engendrant la souffrance d’une femme engourdie et gelée.
I- Une écriture qui rend compte du réel

a) Le choix de l’oralité
=> Uneoralité qui renvoie au modernisme de l’œuvre - Termes d’actualité : « cocotte-minute », « aspirateur » - Abréviations modernes : « restau », « extra », « sciences po » - Vocabulaire familier : « patates », « capoter », « bouffe », « popote » => Une oralité permettant à l’écrivaine d’exprimer librement ses pensées : => Syntaxe libre => absence de liens grammaticaux : « Comme nous sommes sérieux etfragiles, l’image attendrissante du jeune couple moderno-intellectuel », phrases disloquées : « Plus le temps de s’interroger, couper stupidement les cheveux en quatre,/ le réel c’est ça,/un homme, et qui bouffe,/ pas deux yaourts et un thé,/il ne s’agit pas d’être une braque », « Mes parents, l’aberration, le couple bouffon. » => Intrusion de discours direct sans verbe introducteur, ni guillemets :« La cocotte-minute, cadeau de mariage si utile vous verrez, chantonne sur le gaz » => Phrases courtes et sans verbe : « Unis, pareils. Sonnerie stridente du compte-minutes, autre cadeau. Fini la ressemblance » => Ecriture « plate », sans effets de style, ne cherchant pas à faire de la « belle prose ». Cette écriture peut produire chez le lecteur un effet de violence et de brutalité => il s’agitpour Annie Ernaux de raconter au plus près des souffrances vécues, sans jamais les embellir. Le style d’écriture donne au lecteur une impression de vérité et de sincérité qui ne cache rien.
b) La brutalité envahissante de la réalité quotidienne
=> La réalité quotidienne est évoquée de façon extrêmement concrète et même brutale. - Champ lexical de la nourriture : « patates, la bouffe, petits poiscramés, yaourts, quiche, œuf » - Détails matériels très précis, envahissant les phrases par leur énumération : la cocotte, les casseroles, la vaisselle, le supermarché, « des œœufs, des pâtes, des endives, toute la bouffe », « les courses, l’aspirateur » => obsession quotidienne éprouvée par la jeune femme - Des phrases incohérentes, reflétant l’incohérence même de la vie d’Annie, dispersée dansses préoccupations : « Version anglaise, purée, philosophie de l’histoire, vite le supermarché va fermer, les études par petits bouts »
II- La réalité contre les principes

a) La différence entre les paroles et les actes
=> Cette réalité envahissante et si matérielle vient marquer l’échec des idéaux d’égalité du jeune couple => toutes ces théories ne sont en fait qu’un simple cliché : «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique: Femme noire
  • La Femme Gelee
  • La femme gelée, Annie Ernaux
  • Lecture analytique
  • Annie ernaux la femme gelée commentaire
  • Lecture analytique
  • Lecture analytique
  • Lecture analytique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !