Lecture Analytique Thomas More L Utopia

855 mots 4 pages
La Renaissance a été marquée par le mouvement Humaniste qui se caractérise par l’étude des textes de l’Antiquité, une affirmation de la place de l’Homme et l’importance de l’éducation. Il prend sa source en Italie et se propage en Europe grâce à des Humanistes tels que Erasme, Rabelais ou encore Thomas More. Les œuvres les plus marquantes sont Pentagruel, Gargantua, L’Education des enfants. Thomas More est un humaniste du XVI° siècle, célèbre pour s’être opposé aux taxes proposées par Henri VII, hésitant entre une vie religieuse ou politique, il choisira cette dernière et deviendra plus tard avocat. Il écrira en 1516 l’Utopie aussi appelé Utopia. C’est une satire à propos de l’île d’Utopie avec ses caractéristiques. L’extrait présent est tiré du livre second du chapitre 3 intitulé «Des arts et métiers» où le thème principal est celui de la journée type dans l’Utopie. Nous nous demanderons en quoi cette œuvre évoque un idéal. Après avoir présenté la décomposition de la journée, nous démontrerons comment l’Utopie forme une République en certains points.

I) Décomposition de la journée
a) Grands moments de la journée *l.1 «d’un jour et d’une nuit en vingt-quatre heures égales» -conjonction de coordination = relie jour et nuit pour créer une journée
*l.2 «six heures sont employés aux travaux matériels» -6h de travail sur 24h donc beaucoup de temps libre ->temps de travail qui peut paraître idéal car il ne dure pas sur une longue durée
*l.4 «trois heures de travail avant midi […] après midi, trois heures de travail» -6h :2 =

en relation

  • Lecture analytique de thomas more utopia
    716 mots | 3 pages
  • Lecture Analytique 1 Thomas More Utopia
    1264 mots | 6 pages
  • 1516
    652 mots | 3 pages
  • L'utopie thomas more
    1103 mots | 5 pages
  • Garguantua
    270 mots | 2 pages
  • Aide oral bac entretient la poésie
    2087 mots | 9 pages
  • Clés pour dissertation utopie
    4977 mots | 20 pages
  • Ile des esclave
    2664 mots | 11 pages
  • Ile esclave
    2663 mots | 11 pages
  • Littérature
    9173 mots | 37 pages