Les économies-mondes

1772 mots 8 pages
A. L’économie-monde britannique (1850-1914) :
En 1850, le PIB était de 80 millions de dollars. C’est l’apogée de la puissance industrielle britannique c’est-à-dire que c’est le pays le plus industrialisé au monde. On le nomme « l’atelier du monde ». Il domine le commerce mondial avec ses exportations de produits manufacturés.
En 1914, le PIB était de 250 millions de dollars. A l’aube de la première guerre mondiale, la puissance industrielle britannique perd son hégémonie économique au profit des Etats-Unis, nouvelle puissance industrielle montante.
En 1850, la puissance britannique domine les échanges mondiaux grâce à sa spécialisation industrielle, à son empire colonial, à sa maîtrise des voies de communication, à son économie d’exportation et à ses investissements à l’étranger.

1°) Sa spécialisation industrielle:
En 1870, sa part est de 32% soit 1/3 de la production industrielle mondiale.
Cette supériorité industrielle s’explique par la précocité de sa première révolution industrielle. Elle a commencé à la fin du XVIIIe siècle. Ses industries (textile, sidérurgie) sont plus productives et innovantes pour l’époque. Elles utilisent le charbon et la vapeur. Elles se mécanisent pour produire plus.
En résumé:
Le Royaume-Uni se spécialise dans l’extraction du charbon, dans la sidérurgie et dans le textile (fleurons de la première révolution industrielle).

2°) Son empire colonial:
Cette assiette nous apprend les éléments suivants sur l’Empire britannique :
-Une population importante : en 1914 on compte 390 millions d’habitants car de nouveaux territoires se sont ajoutés comme le Sud de l’Afrique.
- Un vaste empire (en 1914 on compte 33 millions de km 2) . L’expression «l’empire sur lequel le soleil ne se couche jamais » renforce cette immensité.
- Un empire dirigé par une souveraine -Victoria- au titre d’impératrice des Indes.
-La variété des territoires avec la représentation des peuples autour de l’allégorie du Royaume-Uni et les

en relation

  • Economies mondes
    3959 mots | 16 pages
  • Les économies mondes
    1323 mots | 6 pages
  • Les économies mondes
    1627 mots | 7 pages
  • Les économies-mondes
    1101 mots | 5 pages
  • Les économies mondes
    929 mots | 4 pages
  • Les économies mondes
    1444 mots | 6 pages
  • Les économies-mondes successives
    3120 mots | 13 pages
  • Les économies mondes successives
    846 mots | 4 pages
  • Les économies mondes successives
    362 mots | 2 pages
  • Les économies mondes successives
    602 mots | 3 pages