Les émeutes urbaines sont-elles le signe de l'émergence d'un nouveau groupe social ?

1641 mots 7 pages
Les émeutes urbaines sont-elles le signe de l'émergence d'un groupe social ?

Les trois semaines de violence urbaine du 27 octobre au 17 novembre 2005 ont été un événement exceptionnel en France de par leur ampleur, leur durée. Si au départ les conflits étaient limités à la région Île de France, ils se sont rapidement étendus à toute la France surprenant les autorités par leur ampleur.
Ces émeutes de 2005 peuvent-elles être pour autant le signe de l'émergence d'un groupe social ?
Pour répondre à cette question il nous faut tout d'abord donner une définition de « groupe social » : ensemble d'individus qui partagent des normes et des valeurs et qui entretiennent entre eux des relations sociales importantes. Ensuite il nous faut définir le terme « émeutes urbaines » ce sont des violences collectives en marge des villes par des populations dévalorisées par les institutions. Sans doute les normes et valeurs des émeutiers sont communes et ils ont des relations sociales importantes car ils partagent tous les mêmes problèmes et ils se sont mobilisés ensemble. Ils ont une forte sentiment communautaire car ils appartiennent au lot des laissés pour compte de la société française. Dans un premier temps nous tenterons d'expliquer les raisons de ces émeutes celles-ci constituent des valeurs partagée par le groupe social des émeutiers, puis nous examinerons ce que ce groupe social demande lors de ces émeutes et enfin leurs impacts tant politiques que médiatiques.

Les émeutes de 2005 n'ont pas eu lieu sans raisons, elles sont le fruit d'un profond malaise de certains jeunes. Les causes accidentelles sont principalement liées à un fait divers tragiques. Trois jeunes, originaires de de cités situées au pourtour de Paris (Île de France), rentraient à pied d'un match de foot. Ils ont croisés d'autres jeunes poursuivis par les autorités policières. Inquiets les trois footballeurs se sont enfuis et se sont réfugiés dans dans un transformateur EDF où ils ont

en relation

  • emeute urbaine
    290 mots | 2 pages
  • Violence de banlieue et politisation juvénile
    4835 mots | 20 pages
  • Vide
    8866 mots | 36 pages
  • Supermarket lady
    2092 mots | 9 pages
  • Histoire sociale de la france au xixème
    3065 mots | 13 pages
  • Dossier complet : la ségrégation
    16023 mots | 65 pages
  • zacck
    8015 mots | 33 pages
  • Fiches histoire 08-09
    8302 mots | 34 pages
  • Approche droit
    35150 mots | 141 pages
  • La relation entre les banlieue et les médias
    21333 mots | 86 pages