Les capétiens du xie au xiiie siècle

Pages: 10 (2377 mots) Publié le: 8 novembre 2012
Sujet : Les Capétiens de la fin du XIe siècle au début du XIIIe siècle.

« Moi Hugues, qui dans un instant va devenir roi des Francs par la faveur divine, au jour de mon sacre en présence de Dieu et de ses saints, je promets à chacun de vous de lui conserver le privilège canonique, la loi, la justice qui lui sont dus et de vous défendre autant que je le pourrai, avec l’aide du Seigneur, commeil est juste que le roi agisse en son royaume envers chaque évêque et l’Eglise qui lui est commise. Je promets de concéder de notre autorité au peuple qui nous est confié une justice selon ses droits ». Serment d’Hugues Capet, le 3 Juillet 987.
Hugues Capet fonde dès lors une dynastie princière d’origine franque, qui perdurera sur sa branche directe de 987 à 1328. Les Capétiens forment latroisième dynastie des rois de France après les Mérovingiens (Clovis), et les Carolingiens (Charles Martel et Charlemagne). Ceux-ci constituent la plus ancienne descendance royale masculine du monde, puisqu’ils donnent trente-sept rois à la France. On peut remarquer par ailleurs, que durant leur règne, les premiers Capétiens se soient repliés en leur domaine royal, que leurs prédécesseurs avaientconstitué durant les siècles précédents : à peine rassemblent-ils quelques terres puisque le domaine royal s’étend de seulement de Senlis à Orléans. Jusqu’en 1025-1030, la royauté Capétienne vite encore sur la lancée des traditions carolingiennes et tente plutôt d’enraciner la dynastie dans le domaine royal, leur conférant un pouvoir sacré qui les place au-dessus de tous les membres de l’aristocratie, etles faisant également les alliés de l’Eglise, alors que cette même aristocratie se renforce, unie par les liens féodo-vassaliques. Comment de la fin du XIe siècle, au début du XIIIe siècle, la dynastie Capétienne parvient-elle à construire un état, dont les pouvoirs régaliens se placent entre les mains du roi, grâce aux transformations des institutions et un désir croissant d’expansion del’autorité et du territoire ? D’une part, la dynastie Capétienne de la fin du XIe siècle au début du XIIe siècle s’ancre véritablement grâce notamment au sacre, ou à la transformation de l’office royale, à l’origine élective, qui devient par la suite une dignité transmise par le sang. D’autre part, au XIIe siècle, l’expansion économique s’accélère et les rois profitent de cet essor pour se rendre peu à peumaître de leur principauté et tenter de s’imposer dans le reste du royaume. Enfin, l’apogée de l’expansion territoriale et la profonde mutation de l’administration s’effectue sous Philippe Auguste, favorisant de ce fait un certain équilibre du capétien.



I- L’instauration de la puissance Capétienne, de la fin du XIe siècle au XIIe siècle, s’effectue au travers :
a) Le sacre
- Le sacreconstitue la seconde force de la dynastie Capétienne, néanmoins la cérémonie ne leur est pas propre puisque les Carolingiens étaient eux-aussi régulièrement sacré depuis Pépin le Bref (751)
- Durant la cérémonie, l’onction d’huile sainte confère presque au roi le rôle d’un prêtre (dimension sacrée).
- Puisque le roi est directement lié à l’Eglise, il doit prêter serment de protéger les veuves, lespauvres, mais surtout le clergé (comme nous avons pu le voir précédemment dans le serment d’Hugues Capet).
- En échange, les rois peuvent s’appuyer sur l’Eglise, du moins au sein du domaine royal, constituant alors un réseau d’alliances.
- Le sacre permet également aux rois de légitimer leur autorité. De plus Hugues Capet, en faisant sacrer son fils Robert dès 9987, institue le principe deprimogéniture, s’inspirant des usages en vigueur pour la succession des fiefs, sous l’impulsion de l’Eglise.
- A partir de 1027, le sacre se déroulera à Reims, bien que certains aient fait exception.
- A la fin du XIe siècle, cette filiation s’ancre dans le réel, une terre : celle de la Francia.

b) Les pouvoirs thaumaturgiques accordés aux rois capétiens
- Le mot thaumaturge provient du grec,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'eglise et la pauvreté xie xiiie siècle
  • La chrétienté médiévale (xie
  • La croissance démographique xie-xiiie siècle
  • Église et société du xie au xiiie siècle
  • Société et culture Urbaine du XIe au XIIIe siècle
  • Le renouveau de l'Eglise entre le XIe et le XIIIe siecle
  • Vivre en chrétien entre le XIe et le XIIIe siècles
  • Formation des états européens xiè-xiiiè siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !