Les déterminants de l'épargne

Pages: 5 (1035 mots) Publié le: 15 avril 2011
Quels sont les déterminants de l’épargne à Court terme ainsi qu’à long terme ?

Epargner est le fait de renoncer à une consommation immédiate, pour l'effectuer dans le futur. L'épargne est la partie du revenu d’un agent économique qui n'est pas consommée. En effet, l’épargne peut être du fait d’un ménage (épargne financière), d’une administration (partie des investissements non financés parl’emprunt) ou d’une entreprise (autofinancement). Ainsi, selon qu’elle corresponde à un des trois agents sus-cités elle peut revêtir les formes suivantes :
- épargne liquide : somme d'argent qui reste disponible à tout moment (en espèces, ou déposée sur un compte courant bancaire, un livret d'épargne, etc.). Elle convient surtout à une épargne de précaution ou à une consommation différée.
- épargneinvestie ou épargne longue : affectée à des placements sur une durée de placement déterminée (plans d'épargne logement PEL, contrats d'assurance vie, etc.) ou orientée vers l’investissement immobilier.
L’acte d’épargne résulte de l’action simultanée de plusieurs facteurs qu’il nous importera d’exposer. Pour ce faire, nous parlerons dans la première partie des déterminants de l’épargne à courtterme et les déterminants à long terme de l’épargne constituerons la seconde partie.

I- Les déterminants de l’épargne à court terme

1- le revenu réel disponible
C’est pour la plupart des économistes surtout ceux d’inspiration keynésienne, le revenu est la variable la plus significative dans la décision d’épargner ou le niveau et le type d’épargne. Pour Keynes, « les hommes tendent à accroîtreleur consommation à mesure que le revenu croît, mais non d'une quantité aussi grande que l'accroissement du revenu ». Il fonde par là même, ce qu'il qualifie de loi psychologique fondamentale. La fonction de consommation keynésienne, montre que l'épargne est une fonction croissante du niveau de revenu.

2- l’inflation
Les effets de l'inflation sur l'épargne, sont particulièrement ambivalents.Les mouvements de hausse et de baisse des prix altèrent la valeur réelle des actifs, et du même coup celle de la consommation globale. D'un côté pour conserver la valeur réelle de leur patrimoine financier, les ménages sont contraints à épargner plus c'est l’effet d'encaisse réelle (ou effet Pigou), mais d'un autre côté, l'anticipation de l'inflation par les agents économiques, peut les conduireà acheter dès maintenant ce qu'ils paieront plus cher plus tard : on parle alors de fuite devant la monnaie.

3- le taux d’intérêt
Selon les auteurs classiques, la propension à épargner (épargne/revenu) serait une fonction croissante du taux d'intérêt réel : un fort taux d'intérêt, correspondant à une forte rémunération de l'épargne, incite à diminuer sa consommation présente au profit del'épargne, selon un effet de substitution. De plus, l'augmentation des taux d'intérêt se traduit par une baisse de la valeur du patrimoine, ce qui devrait mécaniquement favoriser l'épargne pour maintenir la valeur de celui-ci. Mais la relation positive entre taux d'intérêt et épargne, est contrebalancée par un effet de revenu : pour un ménage qui souhaite effectuer des placements financiers, une haussedes taux d'intérêt signifie une hausse des revenus futurs, ce qui peut inciter à réduire l'épargne nécessaire pour constituer un patrimoine donné. En fait, la réaction de l'épargne au taux d'intérêt est difficile à déterminer. Si la consommation présente et la consommation future sont fortement substituables, l'effet de substitution sera fort et l'emportera sur l'effet de revenu. En revanche, si laconsommation future est ressentie comme complémentaire de la consommation présente, l'effet de revenu l'emportera sur un effet de substitution faible.

4- les anticipations des individus
Pour un revenu du travail supposé aléatoire, la consommation dépend non seulement de l'espérance, mais aussi de la variance du revenu anticipé. Ainsi, en supposant que le consommateur est averse au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les determinants de l'epargne
  • Déterminants de l'épargne
  • Quels sont les principaux déterminants de l'épargne et de la consommation
  • Déterminants de l'epargne et de la consommation
  • Les déterminants et le rôle de l’épargne dans la vie économique et la vie sociale d’un pays
  • L'epargne
  • L'epargne
  • l'epargne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !