Les deux amis

1804 mots 8 pages
1

« L’ambiguïté de l’amitié » (pages 123-124)
La Rochefoucauld, Réflexions ou Sentences et Maximes morales (1678) ➔➔Objectif Aborder les stratégies de la réflexion morale et sociale dans le genre de la maxime. ➔➔Présentation du texte La maxime est un genre difficile. Aussi avons-nous choisi un ensemble cohérent de neuf maximes successives qui traitent toutes du même thème de l’amitié, afin que les élèves puissent saisir l’unité de la pensée et du style de La Rochefoucauld par-delà la déroutante dispersion du texte. Fruit d’une vingtaine d’années de travail (de 1661 à 1678), le livre, paru dans un premier état en 1665, fut constamment remanié, corrigé, modifié et surtout augmenté jusqu’à la cinquième édition, celle de 1678. De 318 maximes au départ, on arrive ainsi à un ensemble de 504 maximes, auxquelles s’ajoutent des maximes dites « écartées ». La Rochefoucauld ne développe pas une pensée originale. L’essentiel de sa vision morale est issu de l’augustinisme, un courant religieux inspiré par l’œuvre de saint Augustin et qui trouve un écho retentissant dans le jansénisme de l’abbaye de Port-Royal, dont La Rochefoucauld est proche. L’augustinisme est une réaction contre la philosophie humaniste et stoïcienne qui domine la Renaissance et se perpétue au XVIIème siècle : il s’agissait de montrer que la morale humaniste, confiante dans la raison naturelle de l’homme et érigeant Socrate, Cicéron et Sénèque – auteurs antiques païens – en maîtres de vertu, prône en fait de fausses vertus. L’homme est, selon Augustin, trompé par son amour propre quand il suit ces prétendues vertus ; l’amour de soi fait oublier Dieu à l’homme et celui-ci s’idolâtre lui-même en des comportements et en des sentiments (amitié, amour, honneur, mérite, esprit, clémence, sociabilité, etc.) qu’il faut en réalité démasquer comme des vices. L’intérêt de La Rochefoucauld est qu’il s’empare d’un genre mondain pour rendre accessible cet augustinisme à un public qui ne le comprend pas

en relation

  • les deux amis
    275 mots | 2 pages
  • Deux amis
    540 mots | 3 pages
  • Les deux amis
    272 mots | 2 pages
  • Les deux amis
    321 mots | 2 pages
  • Deux amis
    465 mots | 2 pages
  • les deux amis
    7965 mots | 32 pages
  • Les deux amis
    743 mots | 3 pages
  • Les deux amis
    438 mots | 2 pages
  • Deux amis
    291 mots | 2 pages
  • deux amis
    253 mots | 2 pages