Les_echanges

790 mots 4 pages
Peut-on tout échanger ?
Introduction :
L'échange est l'action d'offrir ou de recevoir une chose, ou une valeur, contre une autre considérée comme lui étant équivalente : on échange des produits, des services,...
En un sens plus large, l'échange est aussi l'action de communiquer d'égal à égal et avec réciprocité. Sur ce plan, on échange des idées, des sentiments, ...
L'échange suppose donc le rapport à l'autre. On peut en conclure l'idée qu'il ne peut y avoir d'échange sans société ; sans que, pour autant, tout échange soit de forme économique.
Troc, échange et monnaie :
L'échange n'est pas le don : l'échange suppose une réciprocité réfléchie et concertée, des principes admis mutuellement ; alors que le troc obéit aux lois changeantes du sentiment. L'échange suppose un calcul, une logique rationnelle, que ne suppose pas le troc.
Le troc est plus direct, plus relatif. Il dépend de ce que l'on troque. Il est donc, aussi, plus arbitraire.
Le troc est antérieur à l'invention de la monnaie. Or, celle-ci va résoudre trois problèmes inhérents au troc :
Premier problème : elle résout le problème de l'échange d'objets de valeur inégale.
Deuxième problème : elle devient une valeur générale de référence qui va renforcer les liaisons sociaux.
Troisième problème : elle se transporte plus facilement. Elle permet le commerce, et donc l'extension des relations sociales.
D'une certaine manière, on pourrait dire que l'invention de la monnaie ne nous fait pas que passer du troc à l'échange. Elle nous permet de mettre en avant les trois fondements de l'échange humain :
Premier fondement : la sociabilité.
Deuxième fondement : la communication.
Troisième fondement : la raison.
Est-ce à dire qu'il n'y a pas d'échange animal ? C'est le troisième fondement qui nous délivre la réponse.
Si les animaux sont bien sociaux et capables de communiquer ; l'échange proprement humain, manifeste, en plus du besoin de relations avec autrui et la capacité à communiquer ; une volonté proprement humaine

en relation