Les fous de bassan

Pages: 7 (1306 mots) Publié le: 16 février 2015
Jacques Laurier
Arts et lettres: communication
groupe 6202









Peut-on penser que Stevens se sent coupable des meurtres?
dans le roman Les fous de Bassan de Anne Hébert











Dissertation présentée à
Mme Liette Bergeron
Département de français
pour le cours
Littérature québécoise










Cégep de Sherbrooke
4 novembre 2014
Dans la société d’aujourd’hui, la prison reste un moyen depénitence très présent. Cette conséquence est surtout utile quand les fautifs se sentent coupables de leurs gestes, car ils peuvent y réfléchir longuement, et changer leur comportement inadéquat. C’est ce qui arrive dans un monde idéal, mais pas toujours. C’est le cas pour Stevens, un personnage dans le roman Les fous de Bassan de Anne Hébert. Il échappe à une sentence à la cour, mais vit une vietourmentée par la suite, car il se sent coupable des meurtres qu’il a commis. Malgré qu’il tente de se déculpabiliser en pointant les autres du doigt, ses actes l’ont tout de même affecté mentalement, et il tente par tous les moyens de se défaire de ses démons.
Tout d’abord, Stevens ressent de la culpabilité face au meurtre de Nora et Olivia Atkins. Cet élément ressort du texte car force est deconstater qu’il est troublé mentalement par ses actions. Ainsi, il est hanté par le souvenir de ses deux victimes : « Si je persiste à voir les petites Atkins, foudroyées à mes pieds sur le sable et moi debout, au-dessus d’elles, tout bête et creux, vide jusqu’à la moelle de mes os, c’est que je n’en finis pas de rêver. » (Hébert, 1982, p. 241) Cette ligne écrite par Stevens montre à quel pointil est traumatisé par les évènements, à un tel point qu’il en rêve. L’utilisation de la métaphore « vide jusqu’à la moelle de mes os » permet d’illustrer l’horreur de la scène qu’il revoit dans sa tête et les émotions qu’il vit. C’est le sens figuré qui est employé pour dire qu’il se sent mal à la suite de son geste. Il a aussi écrit qu’il ne finit pas d’en rêver, ce qui crée un effet circulairepuisqu’il est sans cesse hanté par ce souvenir même dans son sommeil. La culpabilité est palpable dans cet extrait. De plus, le meurtrier semble être rongé par une peur constante : « Quand je m’endors, j’évite de me tourner contre le mur, de peur qu’il ne se passe quelque chose dans mon dos. » (Hébert, 1982, p. 239) Cette peur est liée au fait qu’il est affecté mentalement par son passé sombre. Ilgarde son dos au mur, pour ne pas se faire surprendre de dos. C’est parce que Stevens craint une revanche, il sait qu’il a fait des actes réprimandables dans sa vie. Les fantômes de ses victimes ne le lâchent pas. Enfin, il se sent coupable car les victimes de ses meurtres sont toujours présentes dans son esprit.
Néanmoins, Stevens se défait de son sentiment de culpabilité, parce qu’il blâme sescousines à la place de se blâmer lui-même. En outre, Stevens n’apprécie pas comment agissent Olivia et Nora : « Durant tout un été leurs manières de filles mièvres, écoeurantes, leur excitation à fleur de peau. Et moi tout seul de mon bord pour les remettre à leur place. » (Hébert, 1982, p. 239) Dans cette citation, il y a une énumération de caractéristiques qui rendent les deux filles répulsivesaux yeux de Stevens. Elles cherchaient le trouble avec leur comportement selon lui, ce qui justifie son geste. Il tente de se déculpabiliser à travers cette citation en ajoutant qu’il était seul pour les remettre à leur place, et que elles n’agissaient pas de façon convenable. Il insiste sur le fait que elles ont agi ainsi tout l’été, de sorte qu’il ne le supportait pu à la fin de l’été et qu’il adu agir. Aussi, il maintient que les filles ont mérité sa colère et ses gestes : « Très vite Olivia rejoint Nora à mes pieds, sur le sable de Griffin Creek, là où les filles punies ne sont plus que de grandes pierres couchées. » (Hébert, 1982, pé 248) Le mot clé dans cette citation est le mot « punies ». Une punition est une conséquence suite à un geste ou un comportement inapproprié. Pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Fous de Bassan
  • Analyse fous de bassans
  • Représentation québécoise dans les fous de bassan d'anne hébert
  • Le malheur des femmes dans les fous de bassan (anne hébert)
  • Les hommes sont ils fous?
  • Enfermer les fous ?
  • Chez les fous
  • Jugement des fous

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !