Les frères ennemis en littérature

1081 mots 5 pages
Les frères ennemies en littérature

introduction :
En littérature , les frères ou sœurs ennemis sont des personnages banales et fréquents qui ne se démodent pas au fil des siècles.
Ces frères développent un antagonisme qui entraîne des rivalités, de la jalousie et de la haine malgré leur lien de parenté.

► Le mythe des frères ennemies commence dès l'antiquité dans la bible dans le texte de la Genèse avec Caïn & Abel les fils de Adam et Ève: Caïn était cultivateur et Abel gardien de brebis. Un jour Caïn offrit au seigneur des fruits et légumes qu'il avait lui même cultivé, Abel lui offrit de la viande. Caïn, jaloux que Dieu accepte l'offrande de son frère Abel et non le sien, qu'il réussisse tout mieux que lui, qu'il possède plus de terre que lui, assassine son frère et disparaît après que dieu l'ai punit.

► Le mythe se perpétue plus tard a Rome : L'histoire légendaire des fondateurs de Rome, Romulus & Rémus fait partie de la mythologie Romaine. Cependant les historiens eux-même mettent l'accent sur le caractère poétique et légendaire de ce récit fondateur. Ces 2 jumeaux sont les fils de Rhéa Silvia (fille du roi Procase) et du dieu Mars. A cause de leur mère vestale qui n'avait pas le droit d'avoir des enfants, Romulus et Rémus furent jetés dans un lac à leur naissance. Ils ont été recueillies par une louve qui les a élevés.
A la fondation de Rome les Augures (prêtres romains) déclare Romulus roi de Rome mais Rémus pris de jalousie entraîne une armée vers Rome et déclare la guerre a son frère. Durant la bataille Rémus franchit le sillon sacré que vient de tracer Romulus. Il tue son frère sur le coup de la colère.

► Toujours dans l'empire romain en 47 après JC, Britannicus fils de l'empereur Claude et de sa 2ème femme Messaline, se fait empoissonner lors d'un banquet à la veille de son 14ème anniversaires par son demi-frère Néron qui veux absolument garder le pouvoir, et donc l'empire romain à lui seul.
Néron étais plus âgé que son

en relation

  • Pierre et Jean est une réécriture
    1485 mots | 6 pages
  • palestine
    8722 mots | 35 pages
  • les ottomans
    2431 mots | 10 pages
  • "Ô vous, frères humains" albert cohen
    2429 mots | 10 pages
  • EXPOSE SUR LE POEME PAUL ELUARD
    1446 mots | 6 pages
  • Faide des billungs, haines en saxe au xème et xième siècles
    3483 mots | 14 pages
  • Initiation maconnique et symbolisme du miroir
    1355 mots | 6 pages
  • Biographie et bibliographie de racine
    1170 mots | 5 pages
  • Dissertation
    1183 mots | 5 pages
  • Vie De Racine
    801 mots | 4 pages