Les imprécations de camille

Pages: 6 (1321 mots) Publié le: 5 novembre 2010
Réprésenté pour la 1ère fois en 1640, Horace est une pièce écrite par Corneille. Cette tragédie met en scène le conflit qui oppose Rome et Albe. Chaque cité désigne trois guerriers : les Curiace pour Albe et les Horace pour Rome. Leur combat décidera du sort de l’une des deux villes. Mais les Curiace et les Horace ont des liens de famille : Sabine, sœur de Curiace est la femme d’Horace, etCamille, sœur d’Horace, aime Curiace. Le combat se solde par la victoire de Rome qui pourra désormais imposer sa suprématie à Albe. Horace décide d’aller voir sa sœur mais cette dernière ne célèbre pas la gloire de son frère qui a tué celui qu’elle aime. Dès lors s’engage un affrontement entre le frère et la sœur. Quel sera le sort de chacun d’eux ?

Quant Camille reçoit son frère elle nel’accueille pas en vainqueur qui a sauvé la grandeur de Rome grâce à sa bravoure. Que lui importe le salut de Rome face à la souffrance qu’elle endure du fait de la mort de son amant (Curiace), tué par son propre frère. Elle l’injurie puis lance des malédictions contre Rome. Elle appelle de tous ses vœux que Rome connaisse un destin funèbre. Les quatre premiers vers commencent par une anaphore : »Rome ».Rome est le sujet de l’affrontement entre le frère et la soeur. Pour Camille Rome est la cause des ses malheurs (mort de son amant) alors qu’elle représente la mère patrie pour Horace. Cette idée est d’ailleurs renforcée par le vocabulaire de la mère nourricière : "qui t’a vu naître, et que ton coeur adore". Désormais tout les oppose comme le souligne l’antithèse « je hais / elle t’honore. Cettedualité entre les deux protagonistes s’exprime aussi par l’alternance des pronoms de la première et de la deuxième personne impliquant tantôt Camille : »mon ressentiment ; mon amant ; je hais » ; tantôt Horace : « ton bras qui est une métonymie, ; t’a vu, ton cœur ; t’honore ». La haine que Camille nourrit à l’encontre de Rome va grandissante. Elle maudit Rome au point de vouloir toutes lescatastrophes possibles sur la ville tels que guerre civile, division de l’occident et de l’orient, alliance des ennemis. Elle souhaite que Rome soit attaquée de toutes parts. Rome doit succomber à » tous ses voisins ensemble conjurés (vers1306), à toute l’Italie (vers 1307) à l’Orient et à l’Occident (vers 1308), aux cent Peuples unis des bouts de l’Univers ». Cette évocation d’une conspirationpratiquement mondiale rend les malédictions professée par Camille épiques. Son vœu le plus cher est que Rome soit obligée de se battre seule contre tous car plus elle sera isolée plus grande sera sa perte. Cette violence tant désirée par Camille s’exprime par l’emploi du subjonctif »puissent ; que », par l’utilisation d’allitérations en s et en r : sons violents et bruts évoquant la destruction. Maisla haine qui l’anime va plus loin. Elle envisage maintenant l’autodestruction de Rome aux vers1311-1312 : » Qu’elle-même sur soi renverse ses murailles,Et de ses propres mains déchire ses entrailles ». Il y a une nouvelle allitération en r faisant allusion à la destruction de Rome mais cette fois-ci « par elle même ». Camille fait de la ville un personnage « et de ses propres mains ».On est dansregistre du pathétique. Enfin, dans les 6 derniers vers de la tirade Camille s’implique dans la fin de rome. Elle apparaît comme une spectatrice qui jouit du spectacle qui s’offre à elle et qu’elle à déclenché. Le champ lexical de la vue est utilise : »yeux, voir 2 fois ». Cette destruction de Rome tant désirée est apocalyptique « déluge de feux ; tomber ce foudre ; maisons en cendre ».On peut sedemander si ce spectacle de la mort ne lui procure pas un certain plaisir. . Ce désir de détruire totalement Rome et ce jusqu’au »dernier romain »ne traduit-il pas le souhait de Camille d’anéantir son frère ou tout du moins de ternir sa gloire « tes lauriers en poudre ». Par ces propos on comprend qu’elle n’a plus de lien affectif avec son frère qui à ses yeux ne représente que la raison...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Camil
  • Camille
  • Camille
  • Camille
  • Camille
  • Camille
  • Camille
  • Camille

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !