Les limites de la politique monétaire

664 mots 3 pages
Les objectifs de la politique monétaire[modifier]

D'après la théorie économique moderne, le but de la banque centrale est de maximiser le bien être économique des ménages. Ainsi, on attribue généralement deux objectifs principaux à la politique monétaire : la stabilisation des prix et la stimulation de l'activité économique. Ces deux objectifs sont étroitement liés, et non incompatibles comme on pourrait le penser, la stabilité des prix étant un préalable à une activité économique soutenue.
Cependant, si on admet qu'il n'existe pas d'arbitrage à long terme entre stabilité des prix et activité économique car la monnaie est neutre à long terme (la « Courbe de Phillips » de long terme est verticale), l'unique objectif de long terme de la banque centrale doit être le maintien de la stabilité des prix. Dans cette hypothèse le niveau de croissance potentiel dépendant de facteurs multiples (productivité, stock de capital...) sur lesquels la politique monétaire n'a aucun impact.
Les instruments[modifier]
Parfois appelés « objectifs opérationnels », ce sont des variables qui sont directement sous le contrôle de la banque centrale. Le choix des instruments et les règles définies pour les manipuler déterminent la politique monétaire au jour le jour. Il existe deux principaux moyens d'action pour la banque centrale :
L'action sur la liquidité bancaire, par laquelle la banque centrale agit sur les banques de second rang en les alimentant plus ou moins en monnaie, et en modifiant le taux des réserves obligatoires.
L'action sur les taux, où la banque centrale joue sur les trois taux directeurs qu'elle contrôle (taux de facilité de prêt marginal, taux de facilité de dépôt, opérations d'open market). Les variations de ces taux modifient le comportement des banques de second rang.
La plupart des banques centrales choisissent le taux d'intérêt à court terme comme instrument. C'est le seul taux qu'une banque centrale peut effectivement contrôler de manière précise. En effet,

en relation

  • Les limites de la politique monétaire
    2106 mots | 9 pages
  • Les limites de la politique monétaire
    6555 mots | 27 pages
  • Les limites de la politique monetaire des pays de l'uemoa
    9325 mots | 38 pages
  • Creation monétaire
    992 mots | 4 pages
  • Politique économique dans IS-LM
    1325 mots | 6 pages
  • La monnaie (cours première es)
    1585 mots | 7 pages
  • Abdoussassine
    2922 mots | 12 pages
  • Politique monetaire en haiti; regle ou discretion
    2710 mots | 11 pages
  • Monnaie et financement iut gea
    2396 mots | 10 pages
  • indépendance des banques centrales
    3923 mots | 16 pages