les pensées

877 mots 4 pages
Blaise PASCAL, Pensées, « Divertissement »

Contexte historique:
XVIIème siècle à monarchie absolue, Louis XIV
Catholique, jansénisme (courant minoritaire)
Société hiérarchisée, aristocratie Versailles qui se divertit à jeux, salon

Introduction
Pascal est un enfant précoce d’une sensibilité extrême, il est l’inventeur à 19 ans de la machine à calculer. Sa vie est marquée par un tiraillement permanent. Dans sa jeunesse, il a fréquenté des savants mondains (de la haute société) et a eu une vraie place dans l’Aristocratie. Ses occupations étaient nombreuses à étude des sciences, la littérature, la philosophie. Il a fréquenté les Libertins qui décident de conquérir leur liberté religieuse, politique et intellectuelle. Mais au XVIIème, obligé d’être religieux et ce petit groupe d’individus revendique sa liberté, refuse toute contrainte et ne dépend de personne. Les libertins prônent le divertissement comme art de vivre.
1664, il connait une nuit d’extase mystique (révélation de l’existence de Dieu), il a d’ailleurs consigné l’émotion sur une feuille à bouleverse ses idées et sa façon d’appréhender le monde. Il va alors se mettre au service des jansénistes à religieux ou laïcs qui se retirent dans des abbayes et qui se caractérisent par une austérité extrême, port de vêtements noirs, refus de tous les divertissements Ils se retirent à Port Royal et Louis XIV le fait détruire. Pascal meurt dans la solitude
L’extrait étudié met en place un concept essentiel dans la pensée de Pascal qui est le divertissement. Au XVIIème, dans l’Aristocratie, le divertissement est un moyen d’exister, d’être reconnu par les autres à théâtre, jeu de paume, chasse (divertissements hautement marqués socialement). L’extrait étudié vient des Pensées, œuvre qui contient des fragments c’est-à-dire des textes dont les thèmes d’analyse varient.
I. Un texte argumentatif
A. La situation de communication
Pascal parle directement sans recours à la fiction.
Argumentation directe. Il

en relation

  • la pensée
    572 mots | 3 pages
  • PENSEE
    2049 mots | 9 pages
  • Les pensées
    2276 mots | 10 pages
  • La pensée
    2782 mots | 12 pages
  • Pensée
    460 mots | 2 pages
  • Pensées
    280 mots | 2 pages
  • Pensées
    1131 mots | 5 pages
  • La pensee
    1304 mots | 6 pages
  • Pensée de soi
    1640 mots | 7 pages
  • Suis-je ce que je pense?
    1133 mots | 5 pages