Les registres ont-ils vraiment une signification

332 mots 2 pages
Le registre épique (ou héroïque), également appelé "tonalité épique", repose sur la réaction d'admiration du lecteur devant les exploits de héros surhumains. Utilisant le sublime et les procédés d'amplification (accumulations, images, hyperboles, superlatifs ...) les textes épiques exaltent des figures dépassant l'humanité et les réalités ordinaires comme dans une partie de la poésie hugolienne (La conscience dans La Légende des siècles) mais aussi dans des textes en prose comme certaines pages de Zola évoquant le peuple des mineurs révoltés parcourant la campagne dans Germinal.
Les procédés du registre épique sont : Lexique : des termes empruntés à l'Antiquité ou aux grandes épopées, des adverbes de temps qui soulignent et valorisent l'enchaînement des actions, un effet d'emphase et d'amplification qui correspond à la solennité du chant épique ; Syntaxe : des phrases longues et complexes qui amplifient l'action représentée, la modalité exclamative qui souligne les sentiments du narrateur, des effets symétriques et de parallélisme qui manifestent l'opposition et l'affrontement ; Figures de style : des comparaisons et des métaphores, qui s'ajoutent à l'impression de puissance et de violence, des hyperboles, ou des chiffres qui contribuent à l'amplification, des accumulations et des énumérations, qui marquent la profusion, des métaphores hyperboliques.

Le registre dramatiqueLe registre dramatique joue sur l'identification du lecteur avec les personnages mais crée la peur et l'inquiétude en mettant en scène la menace et la destruction dans des péripéties renouvelées où intervient le suspense. C'est le registre des romans d'aventure (ex. Michel Strogoff de Jules Verne) et particulièrement des « thrillers » (ex. Le Silence des agneaux de Thomas Harris) mais aussi des mélodrames au théâtre (ex. La Tour de Nesle d'Alexandre Dumas père, 1832), il est aussi fréquemment associé au mystère

en relation

  • Sémiotique
    5808 mots | 24 pages
  • Français Beckett Fin de partie n 10
    1299 mots | 6 pages
  • Normalité - maturité
    2955 mots | 12 pages
  • Français "amphytrion38"
    1995 mots | 8 pages
  • Leçon sens propre et figuré
    387 mots | 2 pages
  • Commentaire sur "L'ile des Esclaves" Acte I, scène 1
    2154 mots | 9 pages
  • Dissertation théatre
    2041 mots | 9 pages
  • Un écrivain peut-il, par le moyen de ses ouvres, contribuer à l'ameiloration de la société
    1284 mots | 6 pages
  • dico des jeunes
    20135 mots | 81 pages
  • Villon
    720 mots | 3 pages